Une panne d’eau dure à avaler

Bien que le bris d’aqueduc survenu le 1er août sur l’île du Havre-Aubert soit désormais réparé et l’avis d’ébullition levé depuis le 11 août, certains restaurateurs se questionnent sur la façon dont la Municipalité des Îles a géré le dossier. Plusieurs dénoncent un manque d’empathie et des lacunes en termes de communication. 

Au restaurant Saison – Shack d’été, situé sur La Grave, Jean-François Bélair et sa femme, Stéphanie Lavoie, conservent un goût amer de cette mauvaise expérience. « C’était loin d . . .

______________________________________

Ce contenu est réservé aux membres de l'édition électronique.

Pour vous abonner, cliquez ici !

Retour en haut