Catégorie

Actualité

La semaine dernière, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, annonçait une augmentation du financement accordé aux responsables d’un service de garde en milieu familial subventionné, dès le 1er avril 2022. Le Radar est allé à la rencontre des intervenants du secteur pour mieux comprendre les besoins, ce qui est en place, ce qui a été fait et les actions à venir.

Concrètement, l’annonce ministérielle signifie que pour une personne responsable d’un service de garde à six enfants, le revenu net passera de 38 238 $ à 44 531 $ après l’application de l’entente. Si un poupon faisait partie de ces six enfants, ces sommes passeraient de 40 928 $ à 47 221 $.

Ce soutien avait déjà été annoncé durant l’été, sans les détails, or, la directrice du CPE Chez ma tante aussi bureau coordonnateur de services de gardes en milieux familiaux, Céline Miousse, souhaite que cette bonification vienne faire bouger les choses, puisque le manque de places est toujours criant malgré les efforts déployés dans l’attractivité à l’emploi.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Présentement en période d’embauche pour la direction générale de l’école et en manque d’un entraîneur et d’instructeurs, le conseil d’administration de l’École de cirque des Îles a annoncé à regret le 1er octobre l’annulation de la session d’automne qui avait été confirmée et promet de revenir en force à la prochaine session.

Selon le président du conseil d’administration, Marc Gallant, il s’agit d’une situation exceptionnelle et temporaire, « l’école a bon espoir de recruter prochainement le personnel requis pour assurer la qualité de l’enseignement à tous les élèves toutes catégories confondues. »

De mémoire, le président indique que c’est la première fois que l’école est confrontée à un de manque de main-d’œuvre. « Si l’on a tardé à l’annoncer, c’est qu’on savait bien entendu que ça allait décevoir les jeunes, on a essayé jusqu’à la dernière minute d’avoir tout notre monde, sans succès. »

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

La directrice du Centre de services scolaire des Îles, Brigitte Aucoin, informe que, si ce n’est déjà fait au moment d’aller sous presse, dans les prochains jours seront déployés les tests de dépistage rapide dans chacune des écoles primaires de l’archipel.

Les Îles de la Madeleine sont parmi les dernières régions à recevoir les tests puisqu’ils ont tout d’abord été rendu disponibles dans les secteurs où sont comptabilisés un plus grand nombre de cas. « Il y a des personnes désignées par les directions, ça varie d’une école à l’autre, on identifie deux personnes qui peuvent se rendre disponibles pendant les heures de classe. On en identifie deux par école. » Les personnes responsables sont accompagnées par l’infirmière de la santé publique depuis le début de la pandémie, Chantal Gagné, et suivent une courte formation.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Afin de réduire les risques d’empêtrement pour les espèces en péril, comme la baleine noire de l’Atlantique Nord, une équipe multidisciplinaire de Merinov a développé un prototype d’engin de récupération circulaire dont les premiers tests s’avèrent concluants pour récupérer les casiers de crabe des neiges et leurs cordages perdus en mer.

D’une durée de quatre ans, le projet financé à hauteur de 1,2 M$ via le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril de Pêches et Océans Canada en est à sa troisième année. Le développement de ce prototype et ses succès préliminaires sont le fruit d’un travail de collaboration entre biologistes, techniciens et l’équipe d’ingénierie de Merinov.

En partenariat avec le Centre multidisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO) et en collaboration avec les pêcheurs gaspésiens, les chercheurs de Merinov multiplient les sorties en mer pour récupérer les casiers de crabe et tester l’efficacité de ce grappin à différentes profondeurs. L’an dernier, le grappin a permis de récupérer 54 engins de pêche, dont 25 casiers de crabe des neiges et 3763 pieds de cordage. Cette année neuf équipages gaspésiens participent à l’opération.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Il s’agissait de la dernière séance publique du conseil municipal tel qu’il est actuellement composé. En effet, les élections municipales feront assoir à la table de nouveaux venus pour accompagner les conseillers réélus par acclamation et qui auront notamment à adopter un règlement régissant les résidences de tourisme sur le territoire madelinot.

Le conseil adoptait un avis de motion impliquant le gel concernant tout nouveau projet de résidence de tourisme, réservé à la location à court terme, dans le but d’éventuellement établir un règlement de zonage concernant les résidences de tourisme à venir. Le projet de règlement informe par ailleurs qu’une résidence de tourisme sera autorisée que dans les zones de villégiature.

Le règlement fera l’objet de consultation et discussions publiques, indique le maire sortant, pour adopter le meilleur règlement possible au cours du printemps. « L’objectif est d’intervenir en termes de spéculation foncière immobilière. On a entendu beaucoup parlé, dans la dernière année, de jeunes et moins jeunes Madelinots qui trouvent que l’accès à la propriété est de plus en plus difficile, l’accès des terrains aussi et qu’il y a une rareté de disponibilités de logements à l’année. »

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Plus d’une quarantaine de résidents de Grande-Entrée ont assisté le 22 septembre à une première rencontre organisée par la Municipalité sur l’avenir du Capitole de l’Est. Construit dans les années 1980, la restauration du bâtiment qui abrite la bibliothèque et la salle communautaire fait partie des dossiers prioritaires du conseil municipal.

Étaient présents à la rencontre le maire Jonathan Lapierre, le conseiller de Grande-Entrée, Gaétan Richard, Jean Hubert, directeur de l’ingénierie et des bâtiments, Monica Poirier, directrice loisir, culture et vie communautaire, Pascal Chevarie, régisseur culture, patrimoine et bibliothèque, Ariane Cummings, directrice générale de la municipalité et Jean-Marc Coursol, architecte.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Alors que le 1er octobre se terminait la période de mise en candidature, on pouvait déjà confirmer la réélection sans opposition de quatre conseillers de la Municipalité des Îles et l’élection par acclamation de la seule candidate à la mairie de Grosse-Île.

Tout d’abord le maire sortant, Jonathan Lapierre, qui brigue un troisième mandat, se mesure à une nouvelle venue, Lise Deveau. Âgée de 56 ans et mère de trois enfants, Mme Deveau est native de Bassin. À l’emploi de la ville de Montréal pendant 25 ans, elle est revenue vivre aux Îles en 2013 et réside depuis sur l’Île du Havre-Aubert. Intervenante en soins à domicile, elle songeait depuis un moment à se lancer en politique. L’enjeu de l’attraction des personnes, de l’achalandage touristique et de la pénurie de logement la préoccupe, « le prix des maisons n’est plus abordable pour les jeunes qui veulent revenir aux Îles, tu peux instaurer des règlements, comme vivre un minimum de six mois aux Îles pour dissuader l’achat de résidences secondaires. » La protection de l’eau potable, les projets encourageant l’autonomie alimentaire, le jardinage des forêts et le reboisement de terrains vacants font aussi partie de ses champs d’intérêt.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Alors que le ministère des Pêches et Océans investit plus de 200 000 $ pour des rénovations sur le phare de l’île Brion, un des deux seuls encore en fonction incluant celui du Rocher-aux-Oiseaux, Le Radar s’est questionné sur les autres infrastructures de l’île, ainsi que le programme éducatif que l’on souhaite mettre à jour et faire le bilan actualisé de la chasse aux phoques gris. Voici les réponses du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, dont les projets se trouvent sous sa juridiction. Entrevue avec Caroline Cloutier à la direction des communications du ministère provincial.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le député Joël Arseneau a décerné le 26 septembre la Médaille de l’Assemblée nationale à des Madelinots et Madeliniennes d’exception, et ce, en reconnaissance de leur engagement auprès de la communauté insulaire. La cérémonie s’est déroulée au Domaine du Vieux-Couvent en présence des proches et amis.

Les récipiendaires sont Hélène Decoste, Roméo Deraspe, sœur Amabilis Deveau et Georges Langford. « Que ce soit dans le domaine de la santé, de l’engagement envers les enfants ou les aînés, du développement communautaire ou de la culture, les quatre personnes auxquelles nous rendons hommage aujourd’hui méritent la reconnaissance de notre population », a soutenu l’élu.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Entraide communautaire faisait le bilan de son année 2020-2021 lors de son assemblée générale annuelle qui avait lieu le 27 septembre dernier, dont l’année financière se terminait le 31 mars 2021. « Avec la pandémie, il a fallu s’ajuster [comme tout le monde], mais on a passé au travers », se réjouit la directrice générale de l’organisation, Carmel Lapierre.

« Au début de la pandémie, il y a eu vraiment une grande augmentation des demandes d’aide, mais ça s’est stabilisé au cours de l’année. Au total, pour l’année se terminant au 31 mars, c’est 579 demandes d’aide, une augmentation de 10 % des demandes par rapport à l’année précédente. Les premiers mois, avril et mai, ont été deux gros mois, quand le Québec a été fermé. » Ce sont principalement des besoins alimentaires (436 demandes), mais également liés à des frais médicaux, des médicaments, des vêtements, du chauffage et autres besoins primaires. Chaque dossier traité de façon confidentielle doit répondre à certains critères avant d’être accepté.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Pêches et Océans Canada explique avoir procédé au grattage de la peinture au plomb, au nettoyage et à l’application d’une peinture conforme aux normes environnementales actuelles sur les surfaces extérieures du phare de l’île Brion. Afin de sécuriser le phare, le Ministère profite également de ces travaux pour effectuer quelques réparations mineures et pour remplacer certains ancrages et haubans d’acier.

À la suite de ces travaux, une caractérisation de la qualité des sols sera réalisée afin d’identifier si des interventions au niveau des sols seront nécessaires ou non. Ces travaux, commencés le 18 septembre, devaient se terminer à la fin septembre.

Ces travaux font suite à diverses études réalisées depuis 2016 où du plomb présent dans la peinture a été identifié comme pouvant contaminer les sols du site. En 2020-2021, un rapport d’état d’immeuble a également identifié certaines interventions à réaliser sur le phare.

À la suite d’un appel d’offres compétitif, Pêches et Océans Canada a retenu la soumission de la firme Englobe Corp., pour un montant de 214 905 $.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le jeudi 23 septembre, l’Association touristique des Îles de la Madeleine présentait son bilan et sa santé financière de l’année 2020-2021, se terminant au 31 mars dernier. Somme toute : un surplus budgétaire qui s’explique et un été 2020 « moins pire » que prévu dans le contexte d’une pandémie mondiale. À la toute fin de la rencontre a eu lieu une discussion dynamique sur la capacité et la volonté d’accueil versus le développement touristique.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les premières barges de galets en provenance de Terre-Neuve sont arrivées au port de Cap-aux-Meules au début du mois de septembre et les travaux de recharge de plage sur le site historique de l’Île du Havre-Aubert ont commencé la semaine dernière. Une séance publique d’information organisée par la Municipalité a eu lieu le 15 septembre afin de présenter l’état d’avancement des travaux du projet de La Grave ainsi que celui de la falaise de Cap-aux-Meules prévu en 2022.

Près d’une centaine de résidents étaient sur place au Centre récréatif de l’Étang-du-Nord et devant leur écran sur le Web pour entendre le maire Jonathan Lapierre, le directeur de l’ingénierie, des TIC et des bâtiments, Jean Hubert, le conseiller en adaptation aux changements climatiques, Félix-Antoine Langlois, et deux experts en visioconférence, Dominic Lachance et Yann Ropas, qui ont expliqué en détails ces travaux d’envergure de lutte contre l’érosion côtière qui totalisent plus de
15 M$.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Après 36 jours de campagne, en pleine pandémie, les électeurs de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine ont tranché et réélu la députée et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, au sein d’un gouvernement fédéral minoritaire quasi copier-coller au gouvernement élu en 2019.

Devançant son rival bloquiste, Guy Bernatchez, par plus de 2200 voix, elle permet au Parti libéral de conserver une des circonscriptions les plus surveillées dans l’Est du Québec en raison de leur chaude lutte aux dernières élections où 637 voix les séparaient. D’autant plus que M. Bernatchez avait mené une bonne campagne sur le terrain, en compagnie du chef Yves-François Blanchet.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

La pêche au flétan s’est terminée samedi le 18 septembre dernier. Le directeur local de Pêches et Océans, Cédric Arseneau, se dit satisfait de la saison avec des débarquements chiffrés à 95 tonnes pour un quota autorisé de 114 tonnes.

C’est plus que les 89 tonnes débarquées en 2020. Le nombre de voyages en mer est aussi stable comparé à l’an dernier. « Les gars ont quand même laissé du poisson à l’eau avec seulement 95 tonnes débarqués sur les 114 autorisées, dit M. Arseneau. On se rattrapera l’année prochaine.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Articles plus récents