Catégorie

Chroniques

La plupart des gens détestent les règlements qu’on leur impose. Je suis bien placé pour les comprendre puisque j’ai moi-même une forte résistance aux règles que je n’ai pas moi-même approuvées… ce qui veut évidemment dire la presque totalité d’entre elles.

Mais la vie en société impose pourtant le respect d’un certain cadre. Si tout le monde n’en faisait qu’à sa tête, ce serait vite le bordel. Les lois, règles et réglementations sont donc des maux nécessaires et je crois bien que la plupart des gens le comprennent bien et l’acceptent.

D’où vient alors la frustration ressentie par une majorité de nos concitoyens quand même vis-à-vis une majorité de réglementations ? Et bien davantage à l’application de ces règles qu’à leur existence.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

J’ai longtemps hésité à m’aventurer sur le champ de mines qu’est le sujet de la laïcité de l’État. Aujourd’hui, j’ose, tout en gardant la tête froide. Pas d’invectives, d’accusations ou d’attaques ad hominem, auxquelles certains s’adonnent, gaiement. Les gros mots du genre « raciste, xénophobe, nazi », proférés ici et là, n’apportent rien de bon au débat. Il y en a même un qui a parlé de nettoyage ethnique… Ces paroles incendiaires, irréfléchies, sont du pur délire !

J’aimerais ici m’attarder à des considérations d’ordre sociologique, voire historiques. Je crois que cela pourrait nous aider à mieux comprendre et à mieux situer cette épineuse question de la laïcité de l’État et, peut-être, à calmer un peu les esprits…

Ce qui se fait ailleurs

Ce projet de loi n’est pas une première dans l’histoire du monde. D’autres pays ont voté de telles lois, allant même parfois plus loin dans ses effets. Bref survol…

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Même si dame Nature semble hésiter à nous gâter ce printemps, il faut espérer que l’arrivée du mois de mai nous apportera des jours meilleurs. Le beau temps aidant, les jeunes sportifs de l’archipel en profiteront certainement pour pratiquer l’un de leurs sports préférés, le soccer. Les amateurs de « foot » pourront bientôt fouler les pelouses du territoire madelinot et s’improviser de petites parties amicales.

D’une façon plus officielle, l’A.R.S.I.M. (Association régionale de soccer des Îles de la Madeleine) entreprendra une 24e saison et offrira à nos jeunes l’occasion de se développer et de fraterniser dans un environnement sain et sécuritaire. On se rappellera que M. Pierre Lavallée et plusieurs mordus du soccer ont jeté les bases de cette activité populaire et ont permis, par le fait même, à un nombre impressionnant de Madelinots de découvrir ce nouveau sport sur l’archipel, avec tous les règlements et subtilités s’y rattachant.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Après avoir suggéré de cesser d’avoir des enfants pour sauver la planète, voici maintenant qu’un certain mouvement « environnemental » radical (juste « mental » serait possiblement suffisant pour le décrire) s’en prend maintenant aux vols aériens.

L’idée n’est pas totalement nouvelle puisque plusieurs articles sur ce sujet datent de 2017, mais elle fait encore la manchette de nos jours, surtout depuis la montée du mouvement suédois Flygskam (flight shame ou « honte de voler »). Au plus fort de l’intérêt, on voyait passer des titres du genre : « Pour l’amour de la planète, cessez de voyager » ou « Voler est mauvais pour la planète. Vous pouvez aider à rétablir la situation » ou encore « Vous voulez sauvez l’environnement ? Des experts disent que vous devriez cesser de voyager. »

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Une bonne amie de Rose Elmonde Clarke dit d’elle que ce qui la caractérise le plus est son dévouement et sa passion pour les aînés, mais aussi pour l’ensemble de la population. Remplissant présentement son troisième mandat comme mairesse de Grosse-Île, toute la vie de cette femme des plus attachantes s’est déroulée à l’enseigne de l’aide à apporter aux autres. Un parcours exemplaire…

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

En cette période printanière, la scène sportive est souvent occupée par le hockey avec les séries éliminatoires, que ce soit dans la LNH ou la LHJMQ, sans compter la Coupe Desjardins et la Coupe Dodge qui nous font vibrer. Il ne faudrait pas oublier que d’autres sportifs mettent beaucoup d’énergie dans leur sport de prédilection. Ainsi, de nombreux jeunes mordus de volley-ball de la Polyvalente des Îles allaient défendre les couleurs des clubs « Éloizes » dans des compétitions de haut niveau la semaine dernière.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Je l’ai souvent répété, l’économie madeleinienne sera toujours intrinsèquement reliée et dépendante de la pêche.

Le tourisme demeure un superbe complément, mais cette industrie nécessite des infrastructures qui n’existeraient pas sans que des familles habitent le territoire à longueur d’année, ce que la pêche rend possible.

De plus, en cas de disette, on peut toujours cesser de voyager, mais pas de se nourrir, ce qui rend l’économie reliée à la pêche plus fiable que celle du tourisme.

Donc, pour les Îles, une bonne gestion des pêches s’avère cruciale à son développement. Sur ce point, nul besoin de rappeler que les frustrations, locales et nationales, sont nombreuses.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Aux Îles de la Madeleine, nous savons tous l’importance que revêt la pêche pour la vie économique de l’archipel. Avec le tourisme, c’est un secteur d’activité névralgique pour toute la communauté. Bon an, mal an, environ 30 % de la population active travaille dans les industries des pêches commerciales et de la transformation de poissons et de fruits de mer. Notre région représente 70 % de la valeur de la production maricole et est la première, au Québec, en ce qui a trait à la pêche au homard. Sans la pêche, plein de gens, hommes et femmes, devraient se trouver un autre emploi, et on sait que les possibilités aux Îles ne sont pas légion.

Il est donc primordial de s’assurer de la pérennité de cette ressource. Or, deux phénomènes actuels pourraient venir y porter atteinte.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Il faut reconnaître que l’archipel madelinot constitue un terroir propice au développement d’athlètes, et ce, tous sports confondus. Bien sûr, le hockey et le volley-ball sont des exemples probants de cette émergence de talents locaux.

Dans cet article, je vous présente un jeune des Îles qui, lui, est sorti des sentiers battus en mettant ses énergies et tout son cœur dans un sport moins populaire, le badminton. Voici donc le portrait de notre athlète : Olivier Arseneau.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

À regarder les Madelinots conduire ces temps-ci, on jurerait qu’ils se pratiquent à une nouvelle discipline olympique : l’évitement des nids de poule.

Mais la discipline se cherche. On commence d’abord par tenter de zigzaguer autour des cratères lentement, puis plus rapidement. Pas convaincant.

Certains explorent. « Et si je passais à toute vitesse ? Peut-être que la vélocité aiderait la voiture à flotter au-dessus ? », se disent les plus novateurs. Trois amortisseurs et pneus éclatés plus tard, on abandonne l’idée.

On revient alors à la technique de base, combinaison de vitesse réduite et de zigzags serrés. Tellement serrés d’ailleurs que, nouveauté, certains mettent leurs signaux pour indiquer quelle direction ils prendront au prochain trou. Sait-on jamais, le conducteur derrière pourrait penser qu’ils arrivent à destination.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Avez-vous entendu parler de la dernière maladie ? L’écoanxiété.  Quand on constate la lourdeur du discours sur l’environnement, étonnant que ça ne se soit pas déclaré plus tôt. Analysons rapidement deux messages véhiculés à tout vent ces temps-ci par les médias, sociaux et asociaux. « Urgence d’agir pour le climat » : Vite, vite,…

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Croyez-moi, le hockey féminin propose de plus en plus un calibre de jeu très relevé aux amateurs de sport. Qu’il suffise de penser aux belles prouesses de Marie-Philip Poulin et de l’équipe canadienne lors des Jeux olympiques pour réaliser que les femmes ont beaucoup progressé dans l’apprentissage de cette activité sportive. Sur la scène universitaire canadienne, de nombreuses jeunes filles pratiquent leur sport préféré tout en poursuivant leurs études dans des programmes sports-études vraiment bien structurés.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Récemment, je vous ai parlé des inégalités économiques croissantes, dans maints pays, entre une poignée de riches comme Crésus et la grande majorité des autres habitants. Au lieu de se résorber, on constate que ces écarts de richesses s’accentuent. Et qui plus est, ces nababs s’arrangent encore pour ne pas payer leur juste part de taxes et d’impôts, grevant ainsi l’État des deniers publics requis afin qu’il puisse remplir la mission sociale qui est la sienne.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Par Gilles Boudreau – Collaboration spéciale
Hé oui, elle nous arrive à grands pas, cette Coupe Desjardins 2019. Nous terminons donc cette semaine, ce tour d’horizon sur nos jeunes madelinots qui ont goûté au plaisir de participer à ce genre de compétition pour défendre les couleurs des Îles. Tous ces hockeyeurs ont débuté l’apprentissage de ce sport sur nos belles Îles et ont connu leurs premières heures de gloire au Colisée Albin-Aucoin ou au Complexe municipal de Havre-aux-Maisons. Pour tous ces joueurs, la poursuite de leurs rêves impliquait une expatriation, parfois douloureuse à un si jeune âge…

0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Articles plus récents