Author

Dominique Jutras

    2

    Présentement en période d’embauche pour la direction générale de l’école et en manque d’un entraîneur et d’instructeurs, le conseil d’administration de l’École de cirque des Îles a annoncé à regret le 1er octobre l’annulation de la session d’automne qui avait été confirmée et promet de revenir en force à la prochaine session.

    Selon le président du conseil d’administration, Marc Gallant, il s’agit d’une situation exceptionnelle et temporaire, « l’école a bon espoir de recruter prochainement le personnel requis pour assurer la qualité de l’enseignement à tous les élèves toutes catégories confondues. »

    De mémoire, le président indique que c’est la première fois que l’école est confrontée à un de manque de main-d’œuvre. « Si l’on a tardé à l’annoncer, c’est qu’on savait bien entendu que ça allait décevoir les jeunes, on a essayé jusqu’à la dernière minute d’avoir tout notre monde, sans succès. »

    * * * * *

    Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

    15 octobre 2021 Aucun commentaire
    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Afin de réduire les risques d’empêtrement pour les espèces en péril, comme la baleine noire de l’Atlantique Nord, une équipe multidisciplinaire de Merinov a développé un prototype d’engin de récupération circulaire dont les premiers tests s’avèrent concluants pour récupérer les casiers de crabe des neiges et leurs cordages perdus en mer.

    D’une durée de quatre ans, le projet financé à hauteur de 1,2 M$ via le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril de Pêches et Océans Canada en est à sa troisième année. Le développement de ce prototype et ses succès préliminaires sont le fruit d’un travail de collaboration entre biologistes, techniciens et l’équipe d’ingénierie de Merinov.

    En partenariat avec le Centre multidisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO) et en collaboration avec les pêcheurs gaspésiens, les chercheurs de Merinov multiplient les sorties en mer pour récupérer les casiers de crabe et tester l’efficacité de ce grappin à différentes profondeurs. L’an dernier, le grappin a permis de récupérer 54 engins de pêche, dont 25 casiers de crabe des neiges et 3763 pieds de cordage. Cette année neuf équipages gaspésiens participent à l’opération.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Plus d’une quarantaine de résidents de Grande-Entrée ont assisté le 22 septembre à une première rencontre organisée par la Municipalité sur l’avenir du Capitole de l’Est. Construit dans les années 1980, la restauration du bâtiment qui abrite la bibliothèque et la salle communautaire fait partie des dossiers prioritaires du conseil municipal.

    Étaient présents à la rencontre le maire Jonathan Lapierre, le conseiller de Grande-Entrée, Gaétan Richard, Jean Hubert, directeur de l’ingénierie et des bâtiments, Monica Poirier, directrice loisir, culture et vie communautaire, Pascal Chevarie, régisseur culture, patrimoine et bibliothèque, Ariane Cummings, directrice générale de la municipalité et Jean-Marc Coursol, architecte.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Le député Joël Arseneau a décerné le 26 septembre la Médaille de l’Assemblée nationale à des Madelinots et Madeliniennes d’exception, et ce, en reconnaissance de leur engagement auprès de la communauté insulaire. La cérémonie s’est déroulée au Domaine du Vieux-Couvent en présence des proches et amis.

    Les récipiendaires sont Hélène Decoste, Roméo Deraspe, sœur Amabilis Deveau et Georges Langford. « Que ce soit dans le domaine de la santé, de l’engagement envers les enfants ou les aînés, du développement communautaire ou de la culture, les quatre personnes auxquelles nous rendons hommage aujourd’hui méritent la reconnaissance de notre population », a soutenu l’élu.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Les premières barges de galets en provenance de Terre-Neuve sont arrivées au port de Cap-aux-Meules au début du mois de septembre et les travaux de recharge de plage sur le site historique de l’Île du Havre-Aubert ont commencé la semaine dernière. Une séance publique d’information organisée par la Municipalité a eu lieu le 15 septembre afin de présenter l’état d’avancement des travaux du projet de La Grave ainsi que celui de la falaise de Cap-aux-Meules prévu en 2022.

    Près d’une centaine de résidents étaient sur place au Centre récréatif de l’Étang-du-Nord et devant leur écran sur le Web pour entendre le maire Jonathan Lapierre, le directeur de l’ingénierie, des TIC et des bâtiments, Jean Hubert, le conseiller en adaptation aux changements climatiques, Félix-Antoine Langlois, et deux experts en visioconférence, Dominic Lachance et Yann Ropas, qui ont expliqué en détails ces travaux d’envergure de lutte contre l’érosion côtière qui totalisent plus de
    15 M$.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Après 36 jours de campagne, en pleine pandémie, les électeurs de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine ont tranché et réélu la députée et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, au sein d’un gouvernement fédéral minoritaire quasi copier-coller au gouvernement élu en 2019.

    Devançant son rival bloquiste, Guy Bernatchez, par plus de 2200 voix, elle permet au Parti libéral de conserver une des circonscriptions les plus surveillées dans l’Est du Québec en raison de leur chaude lutte aux dernières élections où 637 voix les séparaient. D’autant plus que M. Bernatchez avait mené une bonne campagne sur le terrain, en compagnie du chef Yves-François Blanchet.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Jean-Pierre Pigeon, candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) aux élections fédérales dans la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a affirmé que la première chose qu’il fera s’il est élu le 20 septembre sera de s’attaquer à la pénurie de travailleurs dans les entreprises.

    Entre autres avec des mesures pour encourager les aînés à demeurer sur le marché du travail sans qu’ils soient pénalisés. « Considérant que notre région est la plus vieillissante au pays, il faut vraiment créer des incitatifs afin de ne pas pénaliser les gens qui sont à la retraite et qui veulent retourner sur le marché du travail. »

    Au niveau des Îles-de-la-Madeleine, l’amélioration des infrastructures de transport, qui sont les seuls « routes » vers l’extérieur du territoire, est cruciale, tels que l’allongement de la piste à l’aéroport et l’agrandissement du port de Cap-aux-Meules. « La partie qu’on veut absolument, c’est qu’il y ait une entente entre la CTMA et les pêcheurs pour l’agrandissement du port de Cap-aux-Meules. On veut aussi doubler les sommes qui sont allouées pour les petits ports, ça c’est bon pour les Îles. »

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • L’organisme Attention FragÎles a obtenu 22 500 $ dans la cadre du programme Faune en danger de la Fondation de la faune du Québec, dans le but de protéger le pluvier siffleur et de sensibiliser les jeunes en milieu scolaire sur cette espèce menacée du Québec que l’on retrouve uniquement aux Îles de la Madeleine.

    L’organisme estime que la population de pluviers siffleurs aux Îles a diminué de moitié depuis 10 ans. Suite à son inventaire 2020, on avait répertorié une vingtaine de couples et une trentaine d’oisillons, ce qui donne 1,45 jeune par couple, alors qu’il devrait être de 1,65 pour atteindre un seuil de rétablissement de l’espèce.

    La Fondation finance au total une quinzaine de nouveaux projets répartis au Québec pour une enveloppe totale de 225 265 $. Il s’agit d’un deuxième financement pour le pluvier siffleur octroyé par la Fondation à l’organisme madelinot. L’an dernier, un financement de 25 mille dollars avait permis notamment l’installation de périmètres de protection près des sites de nidification et de la signalisation.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Plus de 100 millimètres d’eau sont tombés sur l’archipel du 2 au 3 septembre, occasionnant des dommages importants sur deux tronçons de route et inondant le cœur de Cap-aux-Meules ainsi que le Centre Alfred-Gallant à Fatima. Des résidents ont dû être évacués de leurs maisons. Les vents atteignant des pointes de 90 km/h qui ont suivi ont ralenti le travail des équipes.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Alors que la construction du Centre de services publics va bon train à L’Étang-du-Nord, la Municipalité poursuit l’optimisation de ses opérations avec l’adoption de deux résolutions visant à convertir les anciens garages municipaux en espaces d’entreposage et atelier de menuiserie.

    Le 19 août, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé l’octroi d’une subvention de 4,2 M$ à la Communauté maritime des Îles (CMÎ) pour la construction du Centre de services publics, tel que convenu en 2019 dans le cadre du volet 1 du programme Réfection et construction des infrastructures municipales.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • La rentrée qui s’annonçait la plus « normale » possible sera finalement sous haute surveillance. Devant la hausse des cas de COVID-19 et la menace du variant Delta qui touche principalement les jeunes, la rentrée scolaire en présentiel demeure, mais le gouvernement serre la vis en imposant le masque en tout temps dans les cégeps et les universités. Pour les élèves du secondaire, du primaire et des services de garde, on suit la situation de très près.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Notre vision d’une pelouse bien tondue d’un vert homogène couvrant l’entièreté du terrain semble encore être la norme, même si c’est un non sens au niveau écologique. Des décennies de marketing ont fait la vie dure à la biodiversité en prônant un gazon parfait comme symbole de réussite et de propreté. Le moment est-il venu de revoir nos manières de faire?

    Une étude récente du Centre de recherche sur les interactions des bassins versants/écosystèmes aquatiques de l’Université du Québec à Trois-Rivières démontre que les pelouses vertes et bien entretenues forment des écosystèmes de faible biodiversité.

    1 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • C’est ce qui ressort du rapport commandé par la Communauté maritime dans la foulée d’un nouveau programme de financement de 800 000 $ visant à favoriser la création d’au moins 200 logements locatifs aux Îles-de-la-Madeleine d’ici 2026.

    Réalisée ce printemps par le consultant et urbaniste Jean-François Vachon, l’étude fait état du portrait global de l’offre et de la demande en matière de logements sur le territoire. Basée sur deux collectes de données et sur une vingtaine d’entrevues avec des acteurs du milieu immobilier et des locataires concernés par la pénurie de logis, l’enquête révèle sans grande surprise les nombreux enjeux que sont la rareté des baux de logement, une forte culture du propriétaire, la location à court terme, un déséquilibre entre les coûts de construction et le prix espéré pour les loyers et un parc immobilier dominé par la maison unifamiliale.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Son entreprise, Organilab, est derrière la première ruelle verte à voir le jour à Trois-Rivières. Conçue pour combattre les îlots de chaleur, celle-ci offre aux citoyens un espace vert au centre-ville en plus d’un lieu culturel en plein-air. Biotechnologue de profession, la Madelinienne est aussi créatrice du « Stimyla », un biostimulant pour les plantes conçu à base d’extraits d’algues marines et d’ingrédients bioactifs naturels.

    Le Radar a rencontré Brigitte à Fernand à Armand au surf bar la Shed à l’Anse-aux-Baleiniers où travaille sa fille Amélie, qui est aussi copropriétaire. Si vous êtes passés par là récemment, vous avez sûrement remarqué les ingénieux jardins surélevés où poussent plus d’une vingtaine de variétés de fleurs, fruits, légumes et herbes, dont l’arrosage s’autorégule de manière autonome à partir d’un réservoir et d’un système qu’elle a imaginé. « Évidemment, j’utilise le Stimyla pour stimuler la croissance, la floraison et la production de fruits et légumes. »

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Articles plus récents