Catégorie

Actualité

À la suite du passage de la tempête Dorian, la croix de l’église All Saints’ Memorial de l’Île d’Entrée que l’on pouvait apercevoir de jour et de nuit s’était effondrée, au grand désarroi des membres de la petite communauté insulaire.

Érigée en 1988 à la mémoire des disparus en mer, plus particulièrement les cinq jeunes victimes de la tragédie maritime survenue le 21 novembre 1987 au large du Sandy Hook, dont quatre étaient originaires de l’Île d’Entrée. Le bateau de pêche Tammy Anne était parti de Cap-aux-Meules vers l’Île d’Entrée et avait fait naufrage au large du Sandy Hook. Il avait à son bord Kimberly Patton, 18 ans, Lorne McLean, 28 ans, son frère Delbert McLean, 24 ans, tous les deux fils de Jimmy, gardien du phare du Rocher aux oiseaux, Tracy Clark, 18 ans, et Darla Hickey, 33 ans, de Lanoraie, Québec.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Vous avez sûrement croisé ces dernières semaines des marcheurs portant sac à dos sur la route, les plages, dans les dunes ou sur les buttes. Les Sentiers entre Vents et Marées, inaugurés en 2017, attirent de plus en plus de visiteurs de partout au Québec et d’ailleurs dans le monde, venus traverser les Îles à pied par le biais d’un circuit balisé de 230 km.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les rafales enregistrées de 70 km à 120 km/h, des vagues de près de 13 mètres et près de 50 mm de pluie, voilà le portrait de la tempête post-tropicale Dorian qui a frappé durement les Îles de la Madeleine samedi et dimanche derniers. Heureusement, on ne rapporte aucun blessé, mais le bilan des dégâts matériels est lourd et l’érosion des berges déjà fragilisées s’est aggravée.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Une atmosphère explosive régnait à la séance publique du Conseil municipal le mardi 10 septembre dernier.

C’est que quelques résidents du Havre-Aubert présents exprimaient leur insatisfaction quant à la façon dont la municipalité a géré les mesures d’urgence lors de la tempête post-tropicale Dorian. La conseillère du Havre-Aubert, Suzie Leblanc, a également pris la parole, indignée de certaines mesures qui ont été prises et du fait que ses propositions n’aient pas été appuyées.

C’est en période de questions — durée approximative : 1 h 30 — que l’abcès a crevé. L’une des participantes s’est désolée de la mauvaise communication qui a généré un stress qui aurait pu être évité pour elle comme pour ses locataires en camping, qu’elle souhaitait mettre à l’abri, déplorant que le Centre multifonctionnel soit demeuré fermé. Une autre a mentionné qu’une ambulance aurait dû être garée et prête à intervenir du côté du Havre-Aubert alors que la route 199 sur le Havre-aux-Basques était décrétée fermée et certains aimeraient qu’une génératrice soit installée particulièrement aux extrémités de l’archipel et de procéder à l’évacuation des personnes vulnérables ou en zones vulnérables lorsqu’on attend un événement de l’ampleur de Dorian.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le mode de scrutin au Québec est du type majoritaire uninominal à un tour. Les électeurs sont partagés sur les différents territoires de représentation, au nombre de 125 circonscriptions électorales. Ainsi, le mode de scrutin et l’établissement de la carte électorale sont deux mécanismes de représentation complémentaires et interreliés. Une nouvelle façon de faire devrait être présentée cet automne par la CAQ.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Ce sont 7 000 détenteurs de permis québécois qui voient leur industrie « mourir à petit feu », d’expliquer le député des Îles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau. C’est que les députés sont à l’étude du projet de loi 17 du gouvernement caquiste qui fera en sorte de dérèglementer largement l’industrie au profit des multinationales telles Uber, mais également, permettra à tout un chacun, sous quelques conditions, d’offrir également le service.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Un groupe de citoyens est bien motivé à protéger ce qui reste des paysages madelinots libres « d’empreintes humaines ». Le comité prenait forme mardi dernier.

C’est initialement Serge Rousseau, résident de l’archipel à mi-temps depuis trois ans, qui a lancé un cri d’alerte à quelques amis lorsqu’il s’est aperçu que le Gros Cap, situé sur l’île du Havre-Aubert, était clôturé comme une décoration sur un arbre de Noël. « Les clôtures, c’est pourles vaches! » de commenter un participant.

1 Facebook Twitter Google + Pinterest

Depuis 20 ans, les biologistes constatent une diminution constante des stocks de morue dans le sud du golfe du Saint-Laurent. L’avis scientifique publié récemment par Pêches et Océans Canada (MPO) ne fait pas exception et indique que la probabilité de son extinction commerciale est élevée.

Selon les projections, la biomasse du stock reproducteur passera à moins de 10 tonnes d’ici 2023, et à moins de 1 000 tonnes d’ici 2040. « À moins de 1 000 tonnes, le Ministère considérera l’espèce comme éteinte », lit-on dans le rapport de Pêches et Océans publié le mois dernier.

1 Facebook Twitter Google + Pinterest

Dans le cadre de sa série Ateliers énergisants, l’AMSÉE (Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale) tenait une Excursion solaire le samedi 31 août dernier. Il s’agissait d’une visite de trois maisons productrices d’énergie solaire à laquelle auront participé une quinzaine de personnes.

L’un des objectifs était de mieux comprendre la différence entre autoproduction et autonomie, favoriser les échanges d’information entre participants et autoproducteurs, tout en ayant bon espoir de stimuler de nouveaux projets solaires sur l’archipel, de mentionner Camille Heidelberger, directrice locale de l’AVÉQ et chargée de projet pour l’AMSÉE. L’activité était réalisée notamment grâce au soutien de plusieurs partenaires et les déplacements entre Havre-aux-Maisons et Havre-Aubert étaient assurés par des membres de l’AVÉQ (Association des véhicules électriques du Québec). Les participants avaient également l’opportunité de tester différentes voitures électriques disponibles.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

On dit souvent qu’aux Îles, c’est pas pareil. C’est encore vrai ces jours-ci alors qu’ont lieu à Québec des audiences de la Commission parlementaire sur l’avenir des médias d’information et la crise financière de Capitales Médias qui met à risque la survie de six quotidiens régionaux.

Mais aux Îles, on a une bonne nouvelle : notre Radar va très bien ! Né en 1972, la couverture de l’actualité locale par l’équipe du journal en a fait le porte-voix des Madelinots depuis 47 ans. Piloté avec acharnement et conviction pendant 42 ans par son fondateur, Achille Hubert, Le Radar se démarque depuis près de 5 ans avec ses nouveaux propriétaires Hugo Miousse et Sébastien Deraspe.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, était de passage aux Îles, en vacances, cette semaine. Mardi matin, il a rencontré le maire Jonathan Lapierre, Claude Cyr, le président du RICEIM (Réseau intégré de communications électroniques des Îles de la Madeleine) et le député, Joël Arseneau.

Après plus d’une heure de discussions et d’échange d’information, le ministre Fitzgibbon s’est engagé à revenir d’ici trois semaines avec une décision concrète pour dénouer l’impasse dans le dossier de l’Internet haute vitesse et trouver la solution aux discussions en cours avec DERYtelecom et Bell.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

C’est un problème qui dépasse les agriculteurs, selon le directeur du Bon goût frais des Îles, Simon Beaubien. C’est que les terres à potentiel agricole ne sont pas protégées dans l’archipel par la Commission de protection du territoire agricole, la CPTAQ.

« Depuis quatre, cinq ans, on voit beaucoup de parcelles de terre qui disparaissent, achetées pour construire du résidentiel. Fini le foin sur ces terres-là », dit M. Beaubien.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest