Catégorie

Actualité

C’était le rendez-vous annuel du Forum des partenaires du projet de société Horizon 2025 le mardi 27 novembre dernier. Au menu, l’innovation au service du développement.

Horizon 2025 —
bilan des actions 2018

Un sommaire du bilan des actions Horizon 2025 était tout d’abord dressé par Gabrielle Landry, directrice du développement du milieu et des communications de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

Adopté en 2013, comptant 6 grandes orientations et 75 actions, on prévoyait, d’ailleurs, une mise à jour à faire en 2019. Voici quelques réalisations qui ont pris forme ou se sont poursuivies cette année, les bons coups, en rafale, qui passent beaucoup par le regroupement des idées/actions en comités : la mise en place du comité transport les Îles-Souris, les revendications à la Société des traversiers du Québec pour plus d’allers-retours Cap-aux-Meules-Île d’Entrée, la création de comités de gestion de l’Île Brion, l’allongement de la saison touristique confirmée, les records en volume et valeur pour la pêche au homard, l’exportation du Défi 100 % local, le pôle d’innovation pour l’accompagnement aux entreprises en formation, la création du bureau régional de coordination gouvernementale pour rapprocher décisions et contacts, l’envol du parc régional, la mise en place du comité citoyen pour les eaux usées, le comité interministériel pour la gestion de matières résiduelles, le service-conseil énergétique de la Municipalité, l’entente de mobilité au campus des étudiants du Cégep de Lanaudière, les travaux terminés au CISSS (bloc opératoire, accueil des spécialistes, salle d’attente), ceux à venir de la Résidence Plaisance, le début d’une nouvelle planification stratégique pour le développement social, l’offre culturelle améliorée, la Municipalité amie des aînés, l’Île d’Entrée et son forfait touristique ainsi que le projet de salle communautaire et d’auberge de jeunesse ; tous ces éléments ne sont qu’une portion de ce qui a été présenté.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le 24 novembre dernier, la Chambre de commerce des Îles de la Madeleine (CCIM) tenait son 9e Gala des Éloizes, récompensant l’entrepreneuriat local. Animé par Kloé Jiangzhu Arseneau, l’événement bisannuel a eu lieu, comme en 2016, au Centre récréatif de Lavernière.

Pour le directeur de la Chambre de commerce, Sony Cormier, il s’agit souvent d’une soirée haute en émotion : « Les entrepreneurs sont généralement très fiers et émus d’être reconnus par leurs pairs », souligne ce dernier.

D’emblée, le président de la CCIM, Marius Arseneault, reconnaît qu’aux Îles, l’entreprise privée doit faire face à de nombreux défis comme la pénurie de main-d’œuvre, le transport maritime et l’Internet, mais pour lui, trois mots résument l’attitude commune des entrepreneurs madelinots : « Dynamisme, détermination et passion. »

Dans son discours de clôture, le maire des Îles et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre, insiste surtout sur la force de la relève : « Un grand pourcentage des gens dans la salle et des récipiendaires ont moins de quarante ans. Ça veut dire que les jeunes croient au potentiel économique des Îles, ce qui est un gage de succès pour l’avenir », affirme M. Lapierre.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le 14 novembre dernier, dû à de forts vents qui ont endommagé une partie du réseau électrique de l’archipel, plus de 3 100 abonnés d’Hydro-Québec (HQ) se sont vus privés de courant pendant plusieurs heures. Pour le maire et président de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, le constat est clair : « En cas d’urgence, Hydro-Québec manque d’effectifs sur le territoire. »

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

En conférence de presse, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine et la CTMA annonçaient le mardi 13 novembre, une entente triennale, de gré à gré, concernant le transport des matières résiduelles. Ce nouveau contrat, effectif à partir du 1er décembre, permettra l’économie de 100 000 $ par année qui seront versés dans un Fonds d’investissement créé par la Communauté maritime.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

L’initiative originale et unique de valorisation des matériaux usagés était présentée au 43e Rendez-vous des écomatériaux, à Asbestos les 23 et 24 octobre dernier. Le CERMIM (Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes) était présent pour prendre part aux échanges sur les pratiques et innovations en matière de construction durable, d’écoconstruction et d’écomatériaux.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

En mai dernier, le premier ministre, Philippe Couillard, était dans l’archipel pour annoncer, notamment, le soutien à la construction d’un nouveau navire-cargo-passagers entre les Îles et Montréal, propriété de CTMA, incluant un contrat d’exploitation de service gré à gré de 20 ans. Un processus contesté par chantier Davie Canada en Cour supérieure.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Un système écoénergétique de désalinisation de l’eau de mer est en développement chez Oneka, entreprise québécoise basée à Sherbrooke.

La technologie de l’osmose inversée est utilisée pour filtrer les particules de sel dans l’eau marine, processus qui nécessite habituellement une source d’énergie pour actionner des pompes.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Gilberte Arseneau, conjointe de Jeannot Aucoin, propriétaire de la ferme Aucoin des sangliers, explique qu’ils sont à se remettre des émotions et à la réorganisation, à la suite de l’incendie qui a ravagé leur ferme le mercredi 24 octobre dernier.

Le couple a reçu un appel d’une dame, vers 22 h 20 le mercredi 24 octobre, les avertissant que leur ferme était la proie des flammes

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Après 18 mois de recherches, d’entrevues, de travail sur le terrain, de rédaction… la journaliste et adjointe à la direction de l’information du Journal de Québec, Marianne White, deux ans et demi après la tragédie de l’écrasement d’avion qui enlevait la vie à Jean Lapierre, sa conjointe, trois membres de sa famille ainsi qu’au pilote et au copilote, lance sa première biographie : Salut salut ! Jean Lapierre, un homme du peuple.

Le livre de près de 250 pages est en magasin depuis le 31 octobre à la suite du lancement qui avait lieu la veille, au siège social de Québecor. L’auteure explique qu’il s’agit d’un portrait plutôt que d’une biographie conventionnelle, dans laquelle le lecteur se serait attendu à une construction selon les codes habituels, passant de la jeunesse au décès. Elle débute tout d’abord avec la tragédie, pour en quelque sorte l’évacuer dès les premières lignes, et retrace particulièrement son parcours professionnel tout en ponctuant ses écrits de quelques perles de langage qui ont fait partie de la personnalité de l’homme. Des lettres de gens qui l’ont eu pour mentor lui sont adressées en clôture du livre ainsi que plusieurs photos, quelques-unes de sa jeunesse et des Îles aussi.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

L’athlète et fondateur du Grand défi Pierre Lavoie rendait visite aux Madelinots dans le cadre de la Grande marche, qui se tenait dans 75 villes du Québec. Une inspirante conférence de cet homme, un modèle de persévérance, était aussi offerte gratuitement, dimanche, au Centre civique de Cap-aux-Meules. Il était invité par les docteures Dominique Boudreau et Valérie Landry du Centre dentaire Boudreau Landry, qui ont relevé le Grand défi en parcourant 1 000 kilomètres en 4 jours en juin dernier.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Même si le projet comporte certains risques financiers quant à sa rentabilité, advenant que le câble sous-marin approvisionne l’archipel en électricité, la Régie de l’énergie approuve le projet de développement éolien sur la Dune du Nord.

« Le Contrat débutant fin 2019 représente une perte de 4,8 M$ sur 20 ans dans l’éventualité d’une mise en service du projet de raccordement des Îles-de-la-Madeleine au réseau intégré en 2025, mais un gain de 7,4 M$ dans l’éventualité d’une mise en service en 2030 », peut-on lire dans la décision déposée le 22 octobre dernier par la Régie.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest