Une entente qui musèle le PQ 

Après des négociations ardues, le Parti Québécois a signé une « entente à rabais » sur le budget et le temps de parole en vue de l’ouverture des travaux parlementaires qui débutaient, mardi, 29 novembre. Le député des Îles, Joël Arseneau, déplore le manque de volonté du gouvernement et des autres formations politiques à améliorer l’équilibre démocratique au sein de l’Assemblée nationale . . .

______________________________________

Ce contenu est réservé aux membres de l'édition électronique.

Pour vous abonner, cliquez ici !

Retour en haut