Cap sur la capitale!

par Nathalie Deraspe 20 mai 2022

En tant que navigateurs, nous avons pu exceptionnellement entrer au pays sans visa. Malgré tout, il faut régulariser notre situation à l’aéroport international de Bissau. Près de cent milles nautiques nous séparent de la capitale.

La situation a été semblable au Sénégal. Même si la police douanière a fait le nécessaire, il a fallu se présenter à l’aéroport de Cap-Skirring avant de repartir en mer. Tout pour soutirer du fric à ceux et celles qui pénètrent au pays autrement qu’en avion, on dirait. Va-t-on nous refaire le coup? 

J’ignore si c’est l’alcool ou le soleil, mais l’agent sénégalais qui à l’époque m’a reçue dans son bureau n’était pas trop à son affaire. En feuilletant mon passeport, je constate que le tampon d’arrivée affiche la date du 8 décembre, alors que j’ai atterri à Dakar quatre mois plus tôt. Mais ce n’est pas tout. D’après mon document, je suis repartie le… 11 octobre!

Le capitaine du port principal de la Gambie a lui aussi commis une erreur en omettant d’inscrire le changement d’année durant notre passage chez eux. Ce sera quoi cette fois?

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci