Catégorie

Actualité

« Moi, c’est vraiment ma soirée bonbon, je ne sais pas pour vous, mais c’est mon plus grand bonheur d’animer ça. » C’est ainsi que la coordonnatrice de la 11e édition du Rendez-vous loup-marin, Céline Lafrance, également animatrice de l’activité, qualifiait la Soirée-hommage du jeudi 5 mars dernier, moment particulier où sont célébrés les gens qui font la différence dans l’industrie.

Cette année, Denis Bénard et Dr Pierre-Yves Daoust ont reçu les honneurs, tous deux surpris et émus d’être les élus choisis pour l’édition 2020.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

À l’occasion de la Journée internationale des femmes du 8 mars, le Radar a décidé d’aller à la rencontre de 4 femmes de Grosse-Île, des femmes de tête des secteurs de la politique, de l’éducation, de l’économie et du développement communautaire. En plus de mieux les découvrir personnellement, elles ont bien voulu réfléchir à leur propre position en tant que femme leader de leur secteur. Voici un dossier spécial.

On the occasion of International Women’s Day on March 8th, the Radar decided to meet four leading women from Grosse-Ile who work in policy, education and in economic and community development. In addition to discovering them personally, they were willing to reflect on their own position as leading woman in their sector. Here’s a special file.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

L’équipe de cette 11e édition du Rendez-vous loup-marin le concède, cette année en est une très chargée en terme de programmation. Pour 2020, l’on a décidé de s’inspirer de la thématique du regard des femmes sur le loup-marin. Elles sont donc nombreuses à y participer : Jennifer Boudreau avec l’exposition Femme phoque, Dolores Cyr, Émie Audet avec la fabrication de bijoux composée de griffes de loup-marin, Anne Troake réalisatrice native de Terre-Neuve avec la présentation de son film My ancestors were rogues and murderers, les conférencières Gaëlle Rondin, Nathalie Lewix et Geneviève Brisson, qui posent un regard socio-anthropologique sur les pinnipèdes, le souper du loup-marinier notamment en compagnie des cheffes Johanne Vigneau et Brenda Poirier, sans compter les fermières qui ont confectionné quelque 6000 croxignoles qui se sont vendues en à peine une heure et encore d’autres…

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Plus d’une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation de la Communauté maritime des Îles, de Hydro-Québec et Transition énergétique Québec, le 19 février, au Centre récréatif de l’Étang-du-Nord.

La rencontre visait d’une part à informer les citoyens des outils à leur disposition pour améliorer l’efficacité énergétique de leurs résidences et d’autre part à expliquer les modalités de la transition vers un système de chauffage électrique en vue du raccordement prévu en 2025.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Sara Vigneau, présidente du syndicat CSN des Îles de la Madeleine des responsables des services de garde en milieu familial (RSG), explique que depuis le vote local le 29 janvier, à l’unanimité, sur l’utilisation de moyens de pressions lourds advenant l’échec des négociations de leur convention collective, deux actions ont été mises en œuvre.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

C’est pour faire changer les choses et éviter les tragédies comme celle de la fillette de Granby, dont le dramatique décès a été très médiatisé l’an dernier, que le gouvernement a décidé de mettre en branle la Commission Laurent. Elle a pour but d’aller à la rencontre de la population et des intervenants pour ouvrir la discussion quant aux principales problématiques et pistes de solution possible.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

La Communauté maritime des Îles de la Madeleine, avec le maire Jonathan Lapierre et le député de la circonscription des Îles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau, font front commun sur le dossier de l’érosion.

En effet, ils déposaient conjointement un mémoire principalement élaboré par l’équipe dirigeante municipale spécialisée, le vendredi 14 février dernier, dans le cadre des consultations prébudgétaires menées par le ministre des Finances, Éric Girard. En sonnant ainsi l’alarme d’une seule voix, ils demandent que le gouvernement réserve un fonds spécifique de 80 M$ pour les 10 prochaines années afin de soutenir l’archipel en ressources techniques, humaines et financières devant l’enjeu grandissant et irréversible de l’érosion.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest