Author

Dominique Jutras

    3

    La Société de conservation des Îles de la Madeleine (SCÎM) vient d’acheter une propriété de 6,2 hectares située dans le secteur de la Butte du Vent afin d’empêcher qu’elle ne soit vendue à des intérêts privés.

    L’organisme de bienfaisance, dont la mission est de protéger les milieux naturels exceptionnels et la beauté des Îles de la Madeleine, fait appel à la solidarité et à la générosité de tous les Madelinots et amoureux des Îles pour couvrir le coût d’achat du terrain déboursé par la SCÎM.

    * * * * *

    Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

    18 décembre 2020 Aucun commentaire
    1 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Devant l’ampleur de la deuxième vague, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé le 15 décembre en point de presse, de nouvelles mesures pour freiner la propagation du virus durant la période des Fêtes. À partir du 17 décembre, toutes les régions en zone orange sont passées au rouge et les régions en zone jaune, comme les Îles, sont passées au orange. Les commerces non essentiels seront également fermés du 25 décembre au 10 janvier 2021.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Entraide communautaire des Îles, qui soulignait cette semaine son 25e anniversaire de fondation, répond en moyenne à 600 demandes d’aide par année. La pauvreté est bel et bien présente dans le milieu et les besoins n’ont cessé de grandir depuis la création de la première banque alimentaire des Îles en 1995. La directrice Carmelle Lapierre rappelle qu’avant la pandémie, beaucoup de familles vivaient déjà dans la précarité, la crise actuelle ne fait qu’aggraver leur situation.

    On sait que la traditionnelle collecte de denrées organisée par le Club Richelieu pour la confection et la distribution d’une centaine de paniers de Noël pour les familles dans le besoin s’est transportée vers une collecte de fonds en ligne en partenariat avec Desjardins et la plateforme La Ruche. Au moment d’écrire ces lignes, on avait atteint près de 25 % de l’objectif de 50 000 $.

    À l’approche de Noël, l’organisme collabore avec le Club Richelieu en prenant les inscriptions pour les paniers de Noël, « il a fallu qu’on se revire de bord rapidement pour continuer d’aider les familles, on s’attend peut-être à une augmentation des demandes, on sait que c’est au moins de 80 à 100 paniers. On espère que les Madelinots, pour ceux qui le peuvent, seront généreux. Les paniers seront donnés aux familles sous formes de bons d’achat. Ce qui est bien, c’est que Desjardins va doubler les dons jusqu’à concurrence de 10 000 $, ça va aider grandement », dit Mme Lapierre.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Né à Québec de parents madelinots, il a sauté très tôt les caps de la Dune-du-Sud avant de sauter en ski. Âgé de 16 ans, sacré champion du monde junior en ski acrobatique l’an dernier, il s’est envolé en Finlande le 14 novembre pour un camp d’entraînement en vue de participer à la Coupe d’Europe au mois de décembre.

    « Quand je saute, j’ai l’impression de voler », disait Anthony à ses parents alors qu’il était tout jeune et qu’il les suppliait de le laisser sauter des caps aux Îles. Il admet que c’est probablement en grimpant les falaises que lui est venue son envie de sauter dans les airs.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Escales Îles-de-la-Madeleine anticipait une saison record en 2020 avec 31 escales et l’arrivée de 5 nouveaux navires. Pour l’instant, aucune des 24 escales prévues en 2021 n’est annulée, laissant présager la reprise des croisières internationales l’an prochain.

    « Les signaux nous confirment qu’il y aurait une saison des croisières en 2021. En ce qui concerne les Îles, pour l’instant il n’y a rien d’annulé en 2021 », dit Denis Bourque, chef d’Escales aux Îles-de-la-Madeleine. Ce dernier mentionne que la première escale prévue est le 12 mai et la dernière le 27 octobre.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Pêches et Océans Canada (MPO) signale qu’aucune baleine noire de l’Atlantique Nord n’a été trouvée morte ou empêtrée dans de l’équipement de pêche cette année. Depuis 2017, on dénombre au moins 29 morts de ce cétacé en voie de disparition, dont une vingtaine dans les eaux canadiennes. Les principales menaces qui pèsent sur l’espèce comprennent les collisions avec des navires et l’empêtrement dans des engins de pêche.

    Sur les 8 morts confirmées de baleines noires de l’Atlantique Nord rapportées par Transport Canada (TC) en 2019, les nécropsies ont permis de confirmer que trois d’entre elles étaient attribuables à une collision avec un navire, et une autre semblait l’être. Aucune mort de baleines noires de l’Atlantique Nord en eaux canadiennes n’a été rapportée en 2018. En 2017, douze morts de baleines noires de l’Atlantique Nord en eaux canadiennes ont été rapportées. Sur les douze baleines, sept ont fait l’objet d’une nécropsie et quatre d’entre elles montraient des signes de collision avec un navire.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • En réaction à l’option à l’étude par Hydro-Québec d’un parc éolien situé dans les collines à Havre-Aubert, le maire Jonathan Lapierre s’insurge contre ce qu’il qualifie de désinformation.

    Depuis le début de la consultation de la population par Hydro-Québec (HQ) sur la transition énergétique des Îles-de-la-Madeleine, on peut lire sur la page Internet de la société d’état qu’une des options à l’étude est un parc éolien dans les collines à Havre-Aubert avec une carte du site et une simulation visuelle des éoliennes à Bassin. Ce scénario a fait beaucoup réagir les gens de Havre-Aubert sur les réseaux sociaux.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Le Service de sécurité incendie, les ambulanciers et les policiers sont intervenus suite à un appel reçu en début d’après-midi, le 18 octobre, relativement à un accident survenu avec une machinerie agricole à la Ferme Christian Poirier et Fils. Un employé, Gabriel Petitpas, a été gravement blessé avec la récolteuse. Les pompiers ont procédé à la désincarcération de son bras gauche et il a ensuite été transporté d’urgence par avion au centre hospitalier à Québec.

    Sophie Petitpas, la sœur de M. Petitpas, mentionne que l’opération qu’il a subie le lendemain de l’accident s’est bien déroulée, « heureusement, il n’est pas question de lui amputer le bras, le sang circule, il a plusieurs fractures, il s’est fait broyé le bras, mais il est chanceux dans sa malchance, par ce que ça n’a pas touché les vaisseaux sanguins. »

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Depuis plus de 35 ans, il explore avec sa caméra les fonds marins, principalement les eaux froides de l’arctique. Ses images de morses et d’ours polaires ont marqué l’imaginaire. Témoin privilégié de la fonte des glaces et des impacts des changements climatiques sur la faune et la flore marine, Mario Cyr a coproduit en 2019 son premier documentaire, l’Odyssée sous les glaces, qui a été primé à travers le monde, dont par la prestigieuse revue américaine Science. Le Radar s’est entretenu avec lui d’environnement, de politique et de la crise climatique.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • C’est par un vote serré du public que l’aventure a pris fin pour l’auteur-compositeur-interprète du Havre-Aubert au concours de talents de l’émission La Semaine des 4 Julie le 7 octobre dernier.

    Ce dernier, qui représentait la région Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine, se dit heureux d’avoir vécu cette expérience, confirmant davantage son désir de poursuivre une carrière en musique. Âgé de 27 ans, le jeune homme a interprété une de ses chansons inspirée des Îles, Le Bot à oële, et est reparti avec une bourse de 1 000 $. « Je tire du positif de cette expérience, ça m’a donné de la visibilité, j’ai fait des belles rencontres, j’ai appris beaucoup aussi au niveau technique, ça m’a inspiré et motivé pour la suite des choses… »

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Depuis la mise en place du programme d’aide financière à la création de nouveaux logements locatifs, une quinzaine de promoteurs ont manifesté de l’intérêt auprès de la Municipalité. Ce nouveau levier réussira-t-il à combler les besoins alors que la demande de main-d’œuvre se fait grandissante sur l’archipel?

    Rappelons qu’un sondage en ligne auprès de la population au printemps 2019 avait démontré hors de tout doute le manque de logements locatifs à l’année sur l’archipel. En décembre dernier, la Communauté maritime des Îles avait mandaté une firme spécialisée pour faire une étude de marché plus poussée sur l’offre et la demande en termes de logements, en regard des 1400 postes à combler aux Îles d’ici trois ans. Les besoins ont été évalués à une centaine d’unités de logements.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest