Author

Adèle Arseneau

    1

    Le jeudi 7 janvier passera à l’histoire comme le premier jour de la campagne de vaccination contre la COVID-19 aux Îles de la Madeleine.

    La cheffe de programme en santé publique au CISSS des Îles, Marilyn Boudreau, explique que le premier envoi de vaccin Moderna a été reçu le 5 janvier pour être administré à la clientèle prioritaire selon les critères du ministère à partir du 7 janvier au matin.

    * * * * *

    Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

    15 janvier 2021 Aucun commentaire
    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Inspiré par le modèle choisi pour la reconversion du Colisée Albin-Aucoin de Fatima, mais aussi par l’opportunité qu’offre les récents travaux pour la connexion au réseau d’égout ainsi que les incitatifs à la construction de logements locatifs à l’année de la municipalité des Îles, le complexe municipal de Havre-aux-Maisons pourrait connaître la même destinée.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Éric Trottier (à Jenny à Alcide à Joachim Boudreau, de Cap-aux-Meules) réfléchissait à sa post-carrière de la direction de l’information de La Presse depuis environ trois ans. À 55 ans, entré en tant que journaliste en 1990, poste auquel il a siégé durant 13 ans, puis a accompli 17 ans à la direction de l’information, il avait le goût de voir quelle pourrait être sa vie en dehors de la boîte médiatique.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Yann Fortier est venu pour la première fois dans l’archipel en 2015. Il l’assume, ça a été pour lui un véritable coup de cœur. Il n’a pu faire autrement que d’en ramener un peu avec lui dans son 2e et plus récent roman, Né pour être vivant.

    Le titre de son livre est la traduction de Born to be alive, un réel one-hit-wonder des années ’80 du chanteur français Patrick Hernandez, repris plus tard dans une version disco, succès planétaire qui lui a fait fortune. C’est d’ailleurs à partir de cette histoire que l’auteur Yann Fortier a construit le roman dont la forme rappelle drôlement celle d’une vidéocassette VHS.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Le Madelinot Yan Etchevary (Chevarie) se pince, en se réveillant, et plusieurs fois par jour. Faut dire qu’en ce moment se joue la chance d’une vie, explique-t-il à l’autre bout du fil, en Norvège.

    Rappelons qu’en 2015, il fondait avec des amis June 21, un groupe de musique pop-country-folk dont les chansons issues d’un mini album ont beaucoup tourné à la radio. En 2016, il raflait tant d’écoute sur Spotify avec une de ses compositions électropop, d’un projet parallèle, que certains médias nationaux en soulignaient le phénomène. Puis, se sont cumulées les aventures de vidéoclips, de spectacles, de création, avec entre autres Valérie Carpentier, gagnante de La Voix en 2013, et d’autres artistes émergents. Il s’est d’ailleurs découvert un penchant pour le travail commun et l’écriture pour les autres, particulièrement : « J’ai découvert que j’aime presque mieux ça être dans le bain avec différents artistes et pouvoir partager leur vision artistique, comment ils voient la musique, et ça tombe bien parce qu’à LIMPI (Lillehammer Institute of Music Production and Industries), on ne fait que ça », dit-il.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Un nouvel organisme sans but lucratif voit le jour afin de donner l’opportunité aux adultes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme, une déficience intellectuelle de légère à moyenne, une déficience physique ou des limitations fonctionnelles permanentes de vivre dans leur propre appartement supervisé, en tout respect de leurs particularités.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Un concours avait lieu ces derniers jours, adressé à toute la population des Îles; il s’agissait de se prendre en photo lors d’une activité que l’on apprécie, engageante et significative. Initié par le comité de prévention de la toxicomanie et autres dépendances des Îles, composé de plusieurs organismes et instances qui sont préoccupés à divers degrés par la toxicomanie, le concours était organisé dans le cadre des semaines provinciales et nationales de prévention des dépendances, du 15 au 28 novembre, un moment aussi dédié à mettre en lumière les efforts pris par chacun, pour « tripper autrement ».

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Le premier ministre du Québec, François Legault, et le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoît Charette, ont dévoilé lundi le 16 novembre dernier le Plan pour une économie verte 2030 (PEV), doté d’une enveloppe de 6,7 milliards de dollars sur cinq ans.

    Le gouvernement réitère son engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 37,5 % d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 1990, ce qui mènera le Québec vers la carboneutralité en 2050, souhaite-t-on.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, et la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie−Les-Îles-de-la-Madeleine, Mme Diane Lebouthillier, annonçaient le 10 novembre l’octroi de 1 827 615 $ issus du Fonds des pêches du Québec. Cinq de ces projets seront réalisés grâce à des subventions, dont le montant total est de 632 239 $, et les deux autres projets seront réalisés grâce à des prêts obtenus auprès du gouvernement du Canada, précise-t-on.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Rappelons-nous, avant la crise sanitaire était surtout médiatisée la crise climatique. Particulièrement en 2019, l’environnement a été mis de l’avant par multitude de porte-parole et a été au cœur de divers évènements.

    L’instigateur du Pacte, Dominic Champagne, lançait il y a deux ans un mouvement d’implication citoyenne en réponse à l’urgence climatique, déclarée par le rapport historique des experts du climat publié un mois auparavant. Le Pacte a récolté près de 300 000 signataires où chaque citoyen s’engageait à faire sa part en échange de politiques climatiques conséquentes de la part des gouvernements. Le but était de faire sa part pour la planète jusqu’au rendez-vous du sommet mondial pour le climat en 2020, qui, vu le contexte pandémique, a été reporté à 2021.

    Malgré quelques polémiques, plusieurs mouvements en sont nés dont La planète s’invite dans la campagne, La planète s’invite au Parlement… et des marches rassembleuses pour la sensibilisation ont amené des milliers de personnes à se joindre à la cause, ou du moins, ont fait parler de l’environnement. Rappelons qu’aux Îles, des étudiants du campus des Îles organisaient une marche, soutenus par leurs professeurs et inspirés aussi notamment de la jeune militante suédoise Greta Thunberg.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Le maire, Jonathan Lapierre, et le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, ont fait des demandes chacun de leur côté afin que le gouvernement fasse balancer l’archipel vers le palier de couleur jaune, plutôt que le stade orange dans lequel on est demeuré depuis les quelques cas positifs déclarés au tout début du mois de septembre dernier.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Une certaine polémique a été soulevée récemment, particulièrement enflammée sur les réseaux sociaux, concernant les matériaux de bois de la destruction de l’aréna Wendell-Chiasson devant être revalorisés, installés en monticules sur le site de la Matériauthèque.

    La codirectrice de Réutîles depuis un an, Anaïs Giard, et le copropriétaire de Lapierre Ancestrale, Jonathan Leblanc, s’expliquent la controverse par une certaine attente qu’avait la population envers les matériaux à récupérer. Or,
    « l’aréna se dégradait depuis plusieurs années. Les morceaux sauvables n’étaient pas de pleine longueur, et sauvables à plus petite échelle », souligne M. Leblanc. Il n’était pas non plus inclus à l’entente de déclouer le bois pour assainir le matériel, explique-t-il. Il a aussi fallu faire assez rapidement la démolition, en une journée, puisque les vents d’automne ajoutaient à la difficulté, et pouvaient mettre à risque la sécurité du voisinage. Rien ne va au CGMR, dit-il d’emblée, et se rendra, selon le type de matériel, dans les centres à l’extérieur des Îles : laine minérale, bardeaux d’asphalte, l’amiante. Aucune facture sous forme de taxe ne sera refilée aux contribuables, assure-t-il, c’est l’entreprise qui assume comme le veut le contrat.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
  • Roméo Déraspe, directeur général de la Corporation de services d’aide à domicile l’Essentiel, ajoute la voix de son organisation au Réseau de coopération des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) au dépôt d’un mémoire intitulé « Chez moi pour la vie » pour inviter le gouvernement à se positionner sur le soutien à domicile au Québec.

    Ce mémoire vise à activer un nécessaire virage « parce qu’on en parle depuis longtemps. Il y a eu des représentations de faites. Il y a des services offerts dans le réseau public, mais après lui, le réseau le plus important en services d’aide à domicile sont les entreprises d’économie sociale. » Elles sont des entreprises autonomes, à but non lucratif, issues du milieu et pour le milieu, fait-il valoir, cependant, le soutien est loin d’être égal au service.

    0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Articles plus récents