Catégorie

Toast & Café

Il s’agissait du premier défilé pour commémorer un titre sportif à Washington depuis que les Redskins ont remporté le Super Bowl en 1992. Une très bonne initiative a été prise de la part de l’organisation des Capitals, les détenteurs d’abonnements de saison depuis la toute première campagne des Capitals lors de laquelle ils n’avaient gagné que huit matchs en 1974-1975, ont été invités à participer au défilé. Washington a remporté sa première coupe Stanley grâce à un gain de 4-3 lors du cinquième match de la finale contre les Golden Knights de Vegas.

Le capitaine des Caps, Alexander Ovechkin, a mis la main sur le trophée qui lui manquait le plus au monde. Il a soulevé bien haut la coupe Stanley après l’avoir reçue des mains du commissaire Gary Bettman. Il a également reçu le trophée Conn Smyth remis au joueur le plus utile des séries avec 15 buts, un record d’équipe pour les Capitals et un total de 27 points. Il a devancé son coéquipier, Evgeny Kuznetsov, qui a dominé tous les marqueurs de la LNH en séries avec ses 20 passes et 32 points.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le capitaine Alexander Ovechkin et ses coéquipiers pourraient enfin donner à la ville de Washington une première coupe Stanley. Après avoir perdu le premier match 6-4, les Caps sont en feu; depuis, trois victoires consécutives, 12 remportées face à un Marc-André Fleury un peu moins confiant et qui, depuis le début de cette finale, semble avoir perdu sa touche magique. Il présente un taux d’efficacité de ,845 et vient de disputer 4 matchs de suite sous la barre des ,900, chose qui ne lui était pas arrivée depuis février 2013.

Force est d’admettre que Vegas goûte à la même médecine que Columbus, Pittsburgh et Tampa Bay, à forces égales. Ainsi, l’étau défensif de Barry Trotz empêche les adversaires de générer de la vitesse en zone neutre. William Karlsson, Jonathan Marchessault, Alex Tuch et Eric Haula, qui ont collectivement inscrit 114 buts pour Vegas durant la saison, n’ont secoué les cordages qu’une fois depuis le début de la finale. Et encore, leur seul but a été l’œuvre du jeune Karlsson, à peu près invisible dans cette série.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Eh bien, après une saison incroyable et un parcours presque parfait en séries éliminatoires, voilà que les Golden Knights de Las Vegas s’attaquent au gros trophée de la LNH. Mais devant eux, un capitaine assoiffé de cette victoire ultime, Alexander Ovechkin et une équipe qui veut enfin enlever cette étiquette de perdant, les Capitals de Washington. Je pense que nous aurons droit à une série captivante, et spectaculaire, mais qui pourrait être hâtive et même si Las Vegas a remporté le premier match 6-4, je pense que les Caps pourraient en gagner quatre d’affilée et ainsi mettre la main sur ce fameux trophée pour la première fois de leur histoire.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Incroyable, mais vrai, les Golden Knights de Las Vegas sont en finale de la Coupe Stanley. Las Vegas a éliminé les Jets de Winnipeg en cinq parties. La troupe de Gérard Gallant n’a subi que trois revers depuis le début des séries. Le gardien, Marc-André Fleury, a repoussé 151 des 161 tirs dirigés vers lui dans la série face aux Jets. Il va sans dire que c’est l’une des raisons principales pour expliquer leur constance et leur succès tout au long de la saison et des présentes séries. Sa moyenne d’efficacité (,947) est la meilleure de l’histoire de la LNH en séries éliminatoires. En première ronde, Las Vegas a inscrit seulement sept buts, mais est quand même parvenue à balayer cette série en quatre matchs. Pendant que Jonathan Quick multipliait les miracles devant le filet des Kings en stoppant 94,7 % des rondelles dirigées vers lui, Fleury l’éclipsait avec une hallucinante moyenne de ,977. Peu importe le résultat de la finale, donnez-lui le Conn Smythe s’il vous plaît! (trophée remis au joueur le plus utile des séries)

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Après 19 ans d’attente, la coupe du Président revient finalement à Bathurst grâce à la victoire des Titans sur l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Samuel L’Italien a marqué son troisième but de la finale et le Titan d’Acadie-Bathurst a battu l’Armada 2-1 pour remporter la finale de la LHJMQ en six matchs.

Le Titan, qui tire notamment ses racines du Titan Collège Français de Laval, a soulevé la coupe du Président pour une première fois depuis la saison 1998-1999 alors que l’équipe venait d’être déménagée à Bathurst. Le Nouveau-Brunswick est choyé depuis deux ans, car les Sea Dogs de Saint-Jean étaient les champions en titre. Le Titan représentera le circuit Courteau lors du prochain tournoi de la Coupe Memorial, qui s’amorcera le 18 mai.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les Hurricanes de la Caroline ont confirmé l’embauche de Rod Brind’Amour à titre d’entraîneur-chef ainsi que celle de Don Waddell à titre de président et directeur général de l’équipe. Brind’Amour a été capitaine des Hurricanes lorsqu’ils ont remporté la Coupe Stanley en 2006. Il remplacera Bill Peters, qui a démissionné le mois dernier après quatre ans à la barre de l’équipe afin de se joindre aux Flames de Calgary.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

L’Albatros de Rivière-du-Loup de la ligue Midget AAA est heureux d’annoncer la nomination de M. Eudore Aucoin à titre d’entraîneur-chef pour la prochaine saison. Eudore Aucoin, originaire des Îles de la Madeleine, était derrière le banc des oiseaux lors de la saison 2016-2017 comme entraîneur adjoint alors qu’il était entraîneur-chef des Albatros Midget Espoir lors de la dernière saison.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Après Alain Vigneault, avec les Rangers de New York, voilà qu’un autre entraîneur écope dans la LNH. Les Flames de Calgary ont montré la porte à leur entraîneur-chef Glen Gulutzan.

Le Canadien de Montréal a annoncé que l’entraîneur-chef de son club école, Sylvain Lefebvre, a été relevé de ses fonctions. Il a dirigé l’équipe dans la LAH pendant six saisons, soit de 2012 à 2018, à Hamilton, St. John’s, et ensuite à Laval, avec le Rockets.

Dans la transaction à trois équipes, entre Nashville-Ottawa-Colorado, qui amenait Matt Duchesne, à Ottawa, l’Avalanche obtenait le 1er choix des Sénateurs. Plusieurs personnes me demandent si c’est le 1er choix de cette année. Eh bien non, ce ne sera pas cette saison, car le directeur général, Pierre Dorion, avait une protection top 10 pour le prochain repêchage et il a donc décidé de donner son premier choix à l’Avalanche, à l’encan de 2019. Bonne idée mon Pierre!

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les Bruins de Boston ont offert une saison de plus au vétéran défenseur de 41 ans, Zdeno Chara, ce qui lui permettra de commencer une 13e saison dans cet uniforme. Le vainqueur du trophée Norris en 2009 a accepté les termes d’une prolongation d’une saison et 5 M$ US. Des clauses de bonis pourraient lui permettre de mettre la main sur 1,75 M$ de plus. Voilà un peu le même genre de contrat que Marc Bergevin avait offert à Andrei Markov, mais que ce dernier a refusé.

C’est la fin d’une époque à Vancouver alors que les jumeaux, Henrik et Daniel Sedin ont annoncé qu’ils prendront leur retraite au terme de la présente saison. Ils en ont fait l’annonce par le biais d’une lettre adressée aux partisans des Canucks. Les athlètes de 37 ans avaient commencé à réfléchir à cette possibilité au début de cette 17e saison au sein de l’organisation. Repêchés deuxième et troisième au total en 1999, les Sedin ont été le visage de la franchise pendant plus de 10 ans.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

LHJMQ

Un jeune prodige à Rimouski !

Cette saison avec l’Océanic de Rimouski, Alexis Lafrenière a inscrit 42 buts et 38 passes en 60 matchs. L’ailier gauche de Saint-Eustache est ainsi devenu le premier joueur de 16 ans à franchir le plateau des 40 filets dans la LHJMQ depuis, un certain Sidney Crosby. Vincent Lecavalier, qui a, lui aussi, porté l’uniforme de l’Océanic, a réussi à 16 ans, 42 buts et un total de 102 points. Mario Lemieux, avec les Voisins de Laval, avait inscrit 30 buts et 66 passes (96 points), à sa première saison en 1981-1982, ce qui lui avait valu le 17e rang des marqueurs de la LHJMQ. C’est quand même exceptionnel ce que Lafrenière a réussi cette saison, en terminant au 9e rang des marqueurs de la ligue. Il sera admissible au repêchage de la LNH en 2020.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

LNH

Les Blue Jackets de Columbus ne perdent plus, fort de 9 victoires consécutives, la troupe de John Tortorella peut encore terminer premier, dans leur division, devant les Capitals de Washington. Tomas Vanek a huit points en onze parties depuis son arrivée avec les Jackets.

Surveillez aussi les Sharks de San Jose, avec cinq victoires d’affilées, et un Evander Kane qui semble avoir retrouver le goût de jouer au hockey, avec 10 points en 10 matchs, depuis qu’il porte l’uniforme des Sharks.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

L’attaquant des Jets de Winnipeg Patrik Laine a marqué son 40e but de la saison, dans une défaite de 2-1 des siens face aux Flyers de Philadelphie, ce qui permettait au joueur finlandais de rejoindre Wayne Gretzky et Brian Bellows au troisième rang de l’histoire de la LNH pour les buts marqués à moins de 20 ans, soit 76. Dale Hawerchuk (85) et Jimmy Carson (92) occupent les deux premières positions dans cette catégorie. Il reste 14 matchs à Laine pour tenter de les rejoindre. Le seul autre joueur de l’histoire de la LNH a avoir inscrit 75 buts avant l’âge de 20 ans est le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby (75).

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les Prédateurs de Nashville, sont présentement en feu, avec 9 victoires d’affilées, une nouvelle marque d’équipe.

Les Panthers de la Floride semblent vouloir se replacer au bon moment, pour accéder aux séries, avec 13 points sur une possibilité de 14, dans leurs 7 derniers matchs, et que dire de l’attaquant Aleksander Barkov, qui domine la colonne des pointeurs de l’équipe avec 66 pts.

Les Jets de Winnipeg, avec Patrik Laine en tête, vont très bien avec 8 victoires dans leurs 10 derniers. Une équipe à surveiller en séries.

Les Islanders de New York sont dans une période creuse au bien mauvais moment, avec 7 défaites consécutives.

Taylor Hall, des Devils du New Jersey a inscrit un point d’en un 26e match consécutif. Il totalise 18 buts et 19 passes pendant la séquence.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

De la médaille d’or de Tessa Virtue et Scott Moir à la défaite crève-cœur du Canada en hockey féminin, de la résilience de Kim Boutin à la consécration de Mikaël Kingsbury, les athlètes canadiens sont passés par toute la gamme des émotions à PyeongChang. Les représentants de la feuille d’érable sont revenus au pays avec 29 médailles, un record.

L’un des moments fort attendus de ces Jeux était, bien sûr, la finale Canada-États-Unis en hockey féminin. Malheureusement pour les amateurs canadiens, les Américaines privent le Canada d’une cinquième médaille d’or de suite avec une victoire en tirs de barrage. Selon moi, on ne devrait jamais terminer un match de la finale, pour l’obtention de la médaille d’or, en tir de barrage.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Articles plus récents