Catégorie

Éditorial

Québec a finalement adopté le projet de loi 122, en toute fin de session, destiné à reconnaître les municipalités comme des « gouvernements de proximité ». En accordant plus de pouvoirs aux élus locaux, la loi en enlève, hélas, encore un peu plus aux citoyens. Cela n’a pas de quoi renforcer la démocratie municipale.

Les élus municipaux ont unanimement applaudi l’adoption du projet de loi, le qualifiant de « tournant historique » tandis que des groupes communautaires et citoyens y voient une érosion de la voix citoyenne.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Une crise sans précédent a ébranlé l’hôpital des Îles la semaine dernière, faisant la manchette de tous les grands médias au Québec. Sommairement décrite par le ministre Gaétan Barrette comme un problème de coordination et de collaboration chez les médecins et avec l’administration, la situation est néanmoins extrêmement préoccupante parce qu’elle laisse planer un sérieux doute sur l’accessibilité et la qualité des soins offerts aux Madelinots.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Pour des parents aimants, la perte d’un enfant représente le drame le plus douloureux qu’on puisse imaginer. On comprend donc la tragédie que vivent les parents et les proches de la jeune madelinienne Maïté Viens, disparue dans les chutes Jean-Larose, à Beaupré, le 21 mai dernier.

Ce drame humain, fort médiatisé, a mis en lumière les sentiments et les valeurs parmi les plus nobles et les plus exemplaires, mais également certains réflexes comptables, voire mesquins, qui n’ont rien de très glorieux.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le gouvernement fédéral entreprend ces jours-ci une étude technique sur l’épave du Corfu Island, échoué sur la côte de l’Étang-du-nord, il y a 53 ans. De passage aux Îles, il y a quelques semaines, le ministre responsable de la Garde côtière, Dominic Leblanc, affirmait que les recommandations attendues d’ici quelques mois permettraient de régler le dossier pour de bon. Enfin!

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

L’innovation est bien souvent un gage de succès en affaires et c’est ce qu’ont bien compris les artisans de l’industrie du tourisme aux Îles. L’activité de lancement de la saison touristique, tenue la semaine dernière, nous a ainsi permis de prendre la mesure du dynamisme et de la capacité de renouvellement d’un secteur pour le moins vital de notre économie.

La formule de l’évènement, rompant elle-même avec la tradition des 5 à 7, a mis en lumière les nouveautés offertes tant par les organismes de concertation sectorielle comme Tourisme Îles de la Madeleine, le Bon goût frais des Îles et Arrimage que par les entreprises et autres acteurs de l’industrie. L’atmosphère festive et la convivialité de la rencontre en disaient long sur l’état d’esprit des troupes à la veille d’une autre saison touristique qui s’annonce déjà fort achalandée.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le projet de parc éolien de la Dune-du-Nord se heurte à la résistance des écologistes, ceux-là mêmes qui appellent pourtant la transition énergétique de tous les vœux. D’apparence contradictoire, leurs réserves découlent toutefois d’un argumentaire sérieux et, surtout, d’un bris de confiance envers la Communauté maritime des Îles.

C’est donc une cinquantaine de personnes qui ont commenté le projet de 6 MW pendant 5 longues heures, lors de la consultation du Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE) tenue la semaine dernière. Chacun des intervenants ayant fait ses devoirs, il faut reconnaître la vertu de cet important exercice démocratique, même s’il devait faire dérailler un projet attendu depuis une douzaine d’années et qui recueille un appui de principe unanime.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Le port de Cap-aux-Meules est toujours à vendre. Selon un article du journal Le Devoir, publié la semaine dernière, il y a même un acheteur privé qui a signifié son intérêt auprès de Transports Canada. Cela a de quoi nous inquiéter.

Lors de la relance du processus de cession des ports fédéraux, à l’été 2015, un fort consensus local a été exprimé en faveur du maintien de ce port vital pour l’économie des Îles sous juridiction fédérale.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les nids-de-poule sont au printemps ce que sont les maringouins à l’été : un phénomène qui irrite un peu, beaucoup ou passionnément, selon le secteur où l’on habite et l’ampleur de l’infestation. Mais au-delà des dommages saisonniers causés par les hivers en dents de scie et l’équipement lourd, quel bilan peut-on faire de l’état des routes dans l’archipel?

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

CFIM rapportait, cette semaine, que l’archipel occupe la sixième position du palmarès des villes les plus pauvres du Québec. Le problème avec cette
« nouvelle », tirée du Journal de Québec et relancée périodiquement sur les réseaux sociaux, c’est qu’elle remonte à l’été 2015. Paradoxalement, cela ne veut pas dire pour autant que la nouvelle soit fausse ou qu’il s’agisse de faits alternatifs, bien au contraire.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Confrontés à une réduction de leurs services de santé et à une augmentation du délai d’intervention préhospitalière en cas d’urgence, les citoyens de Grosse-Île et Grande-Entrée ont raison d’être inquiets depuis lundi. Présentées comme une autre réorganisation de services, ces mesures représentent un recul majeur dans la prestation des soins de santé dans l’Est, pour une poignée de dollars.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Les budgets de nos gouvernements se suivent, mais ne se ressemblent pas. Celui du gouvernement du Québec, présenté mardi, tranche avec celui du fédéral de la semaine dernière, mais également avec ceux qu’il a lui-même adoptés depuis son accession au pouvoir en 2014.

Dans le cas du budget Morneau, les observateurs conviennent en général qu’il s’agit davantage d’un document d’orientations politiques du gouvernement fédéral, présenté à la manière d’un discours du trône, que d’un ensemble de mesures fiscales ou économiques que l’on retrouve habituellement dans un budget.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Pour une neuvième année, les Madelinots ont fièrement fêté tout ce qui entoure le loup-marin lors du Rendez-vous loup-marin 2017 : la gastronomie, les produits dérivés, les chasseurs, la tradition! Pour la huitième année, il n’y a eu pratiquement aucune chasse autour de l’archipel, les retombées économiques sont demeurées marginales, les loups-marins ont proliféré et, pour couronner le tout, le fédéral s’apprête à réduire radicalement les quotas de chasse.

Le contraste entre cette célébration de la symbolique du loup-marin pour les Îles et la réalité économique, sociopolitique et environnementale vécue sur le terrain est saisissant! Démonisée par les animalistes, mise à genou par les embargos, limitée par les gouvernements et les bouleversements climatiques, il plane sur la chasse au loup-marin une menace bien réelle de folklorisation.

0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Cinq jours! Il aura fallu cinq longues journées pour que les services d‘évacuations aéromédicales transportent un patient madelinot vers un centre hospitalier de la région de Québec la semaine dernière. Cinq jours d’hémorragie, cinq jours d’attente et d’inquiétudes insupportables pour la victime et sa famille. Le plus inquiétant, c’est que si peu de gens ne semblent réellement s’indigner de la situation qui nous relègue au statut de citoyens de deuxième classe. Il s’agit pourtant d’un fait d’hiver qui n’a rien d’un fait divers…

0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Articles plus récents