Une fleur au milieu du désert

par Nathalie Deraspe 19 novembre 2021
nathaliederaspe

Je suis éblouie de constater avec quel naturel certains marins partagent leurs bons filons entre eux. Si le reste du monde agissait avec une telle solidarité, la vie de tout un chacun en serait nettement améliorée. Pourquoi garder pour soi ce qui peut être utile aux autres? Qu’a-t-on à perdre au juste?

On vante beaucoup le recyclage, mais quand il s’agit d’idées ou d’informations précieuses, une chasse-gardée s’opère. Il n’y a pas qu’en journalisme qu’on protège nos scoops! Pourtant, la plus grande richesse susceptible d’être partagée sans jamais nuire à notre portefeuille, c’est bien le savoir! Encore faut-il faire preuve d’ouverture d’esprit. Cela nous permet non seulement d’oser faire appel à nos pairs, mais aussi d’accueillir les cadeaux du ciel qu’ils nous offrent. C’est l’orgueil qui nous pousse à refaire la route que d’autres ont débroussaillée avant nous.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci