Ce n’est pas toujours juste de la TV

par Hugo Bourque 4 juin 2021
photo_hugo_2

S’il vous plaît, permettez-moi d’être un peu plus sérieux aujourd’hui qu’à l’accoutumée. C’est que mon milieu est malade, mesdames et messieurs! On réalise de plus en plus que, comme dans la vraie vie, c’est quand on pense avoir fini de sortir les poubelles qu’on trouve un dernier déchet oublié sur le comptoir.

Depuis un bout, on ne compte plus les scandales dans le milieu de la télévision et du divertissement. Chanteurs, animateurs, producteur; on abuse, on agresse, on mord. Et on règle tout ça à grands coups de statuts sur Facebook et de gazouillis sur Twitter, au milieu de fake news, de complotistes et d’images de chats.

Et voilà qu’un autre producteur émérite, un gros joueur de l’industrie, se fait poigner les culottes baissées, mesdames et messieurs! Le big boss du groupe Avanti, Luc Wiseman, accusé d’agression sexuelle sur une personne mineure et de production de pornographie juvénile. Juste pour vous situer, Avanti c’est la boîte de production qui est derrière les succès de La Petite Vie, Un gars une fille, ou plus récemment De garde 24/7, 180 jours et Police en service. Et juste pour vous situer, agression sexuelle sur une personne mineure et production de pornographie juvénile, c’est vraiment dégueulasse. Mais il est important de différencier ici le gars derrière l’entreprise et son entreprise. Le gars peut être un écœurant dans sa vie privée sans que ses employés soient au courant. Tu peux avoir du jugement au travail, et être complètement mésadapté en termes de comportement.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci