En route vers Kaolack!

par Nathalie Deraspe 30 avril 2021
nathaliederaspe

Je suis avare de découvrir l’Autre, comme le continent qui l’abrite. Ma soif d’exotisme me fait oublier que ceux que je côtoie jour après jour en ont autant à m’apprendre sur moi-même que les étrangers avec qui je m’empresse de discuter.

Si je suis tant fascinée par les humains, c’est pour recoller les morceaux éclatés de moi-même et me forger une identité conforme aux valeurs que je véhicule. Il n’y a rien comme la différence pour constater à quel point nous sommes pareils.

Sur le bateau, je demeure en période de découverte. J’analyse le capitaine, emmuré de mystères. Un petit béguin s’est développé entre nous, mais je pressens que c’est pour « faciliter la vie à bord », si vous voyez ce que je veux dire. J’en conviens, cet Indiana Jones sait se montrer attirant. Il m’a appâtée un jour où l’on s’est fait lessiver par l’orage. Tendant son épaule musclée, il a lancé d’un ton protecteur : « Penche-toi ici! » La féministe en moi a aussitôt remis en doute le danger de la situation. N’eût été de cette vague scélérate venue menacer le pneumatique qui nous ramenait au voilier, je n’aurais pas succombé à son désir.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci