Conditions biochimiques du golfe du Saint-Laurent : des constats assez alarmants

par Adèle Arseneau 9 avril 2021
1

Le jeudi 1er avril, Marjolaine Blais, biologiste à l’Institut Maurice-Lamontagne de Pêches et Océans Canada, présentait les conditions biochimiques qui ont prévalu dans le golfe du Saint-Laurent en 2019 et en 2020 lors d’une conférence à l’auditorium Estelle-Laberge de l’Institut Maurice-Lamontagne, également diffusée en mode virtuel. Les constats ne sont pas optimistes.

Les relevés sont possibles grâce au Programme de monitorage de la zone atlantique (PMZA) mis en œuvre en 1998 par Pêches et Océans Canada. Le programme vise à accroître la capacité du ministère à comprendre, à décrire et à prévoir l’état de l’écosystème marin, de même qu’à quantifier les changements observés quant aux propriétés physiques, chimiques et biologiques de l’océan. Ces connaissances ont pour but d’assurer la saine gestion de l’écosystème du Saint-Laurent dans un esprit de conservation des ressources et de protection du milieu marin.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci