Publicité flottante

par Gil Thériault 2 avril 2021
giltheriault

Il aurait fallu être caché sous une roche depuis plusieurs semaines pour ne pas avoir suivi le voyage et l’arrivée du Madeleine II aux Îles la semaine passée.

Je m’y connais assez peu en bateau (et globalement en tout autre moyen de transport), mais aux dires des spécialistes de la question, il était grand temps de remplacer l’ancien traversier. Comme tout matériel, ça finit par vieillir et j’imagine que, comme une voiture, à un certain moment, en plus de coûter plus cher à entretenir qu’à remplacer, la vétusté engendre son lot de risques.

Évidemment, l’équipe de la CTMA ainsi que les Madelinots, en général, ont amplement exprimé leur joie et leur fierté à l’arrivée du nouveau traversier de construction récente, donc plus moderne.

Équipements à la fine pointe de la technologie, timonerie spacieuse, espaces publics adaptés aux personnes à mobilité réduite et bien éclairés, chenil avec accès au pont extérieur, cabines plus confortables, capacité augmentée, utilisation du carburant plus efficace… il semble vraiment avoir tout pour plaire.

Et puis, l’une des personnes de mon entourage s’est étonnée : « Je ne sais pas pourquoi les gens semblent si excités par l’arrivée de ce bateau. Après tout, c’est juste un bateau. »

Sur le coup, j’avoue que ça m’a un peu questionné.

C’est bien vrai que pour moi, une chambre d’hôtel reste juste une chambre d’hôtel et à partir du moment où elle est propre et confortable, ça me convient parfaitement. C’est dire que je ne comprends absolument pas les gens qui paient 1 500 $ pour dormir dans une chambre de luxe qui n’est certainement pas 15 fois plus confortable que celle à 100 $.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci