Givatome dans la zone haune

par Hugo Bourque 2 avril 2021
photo_hugo_2

Une couleur n’est pas qu’une couleur. C’est une émotion, un territoire, une passion. Une façon de vivre, un espoir, une histoire.

Bleu. Couleur de la tranquillité, de la paix. Celle des yeux de tous nos bonhommes quand on commence à dessiner. Mais c’est aussi la couleur du ciel et de la mer qui se rencontrent sur une fine ligne d’horizon qui tente de s’effacer, tout doucement, pour permettre une plus grande intimité entre les deux.

Rouge. Couleur de la passion et de l’amour. Et, paradoxalement, la couleur du sang et de la violence. C’est celle de la pomme par jour qui éloigne le médecin pour toujours. Celle qui nous reste sur la joue quand une matante nous embrasse à Noël. Celle de nos finances quand ça va mal, celle de nos visages quand ça va bien. De nos yeux quand la fatigue nous prend. Celle qui trahit notre état quand la police nous arrête. Mais c’est aussi le rouge du Cap du même nom et celle des autres autour de lui. Ces rocs fragiles et friables qui nous protègent des marées montantes, au risque de leur vie, grugés par les vagues fougueuses et sans pitié.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci