Entre une odeur du gaz et de gazon frais coupé

par Hugo Bourque 19 mars 2021
photo_hugo_2

Mes émissions du samedi matin sont écoutées. Je suis même déjà revenu de ma p’tite drive hebdomadaire au centre d’achats avec matante Marie-May qui se faisait placer la tête chez Jean-Guy à Arnold. Comme il fait beau, comme il fait chaud, ce sera le moment idéal pour sortir le p’tit tracteur à papa. Tous les terrains autour de chez nous et de chez pepé sont à faire. Je n’ai pas de temps à perdre. Sauf peut-être celui de fouiller dans mon tiroir pour ramasser mon Walkman et mes écouteurs à mousse-mousses orange. Pas question de passer la journée à tourner en rond, entre une odeur de gaz et de gazon frais coupé, sans écouter ma cassette de musique enregistrée à CFIM.

Dans ma tête de préado, vérifier l’huile et mettre de l’essence moi-même dans un véhicule me donnent l’impression d’être un adulte. Un vrai. Déjà. Pourtant… j’ai souvent de la misère à lever la grosse tinque à gaz pour en mettre dans le tracteur. Ce qui fait que j’en fais couler assez à côté pour que ça sente l’essence à des miles à la ronde. Aussi, j’avoue que le similiadulte en moi oublie une fois sur deux de vérifier le niveau d’huile avant de partir. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, je vais y penser.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci