Enweille à maison

par Adèle Arseneau 19 février 2021
4

Pascal Chevarie et sa famille, avaient dans l’idée de revenir aux Îles depuis un petit bout de temps déjà. La pandémie a, sans nul doute, accéléré le processus.

« C’est un peu cliché, mais la pandémie a été un propulseur (…) le télétravail a apporté ça : on peut aller ailleurs et garder nos liens d’emplois. Le premier réflexe ça a été vraiment ça, et on s’est aperçus qu’on avait des opportunités d’emplois et on les a saisies. »

Il explique que le premier confinement printanier a été long et stressant puis, lors des vacances de juillet, les Îles sont venues comme une bouffée d’air frais. « Il y a une respiration qui s’est opérée, de liberté, de calme, de soulagement qu’on a vécu familialement, de retrouver nos proches dans un semblant de vie normale, malgré les masques et les autres mesures, c’était un moindre mal à comparer à ce que nous on venait de passer depuis mars-avril. Ça a rendu ça plus urgent, de revenir. On est retourné à Laval le 15 août et le 24 on déménageait. »

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
1

Vous pourriez aimer également ceci