Par la panse

par Hugo Bourque 11 décembre 2020
photo_hugo_2

Hier, pour dîner, je me suis fait un club sandwich au homard avec du stock que j’avais dans mon congélateur. Dès la première bouchée, le mois de décembre est parti pour faire place au mois de juillet. Le froid m’a laissé tranquille et la chaleur est venue m’envelopper. Petit moment comme ça qui me rappelle à quel point je suis chanceux d’être un gars des Îles. Si j’étais un Montréalais, pas sûr que j’aurais des fruits de mer dans mon congélateur.

Les pâtés à la viande aussi, pour moi, font partie des recettes typiques des Îles. Quand memé Bourque se mettait à tourner la poignée de son moulin à viande, les morceaux de porc se faisaient déchiqueter sur un moyen temps. Ça prenait tout un bras pour faire ça, et croyez-moi, elle en avait un. En fait, je crois que toutes les grands-mamans des Îles ont au moins un bras à pâté à la viande. Ne cherchez pas des pâtés comme ça en ville, vous n’en trouverez pas. En ville, ils sont tous faits avec de la vulgaire viande hachée du commerce. Pour moi, ce n’est pas des pâtés à la viande, ça, c’est un hamburger caché en dessous d’une couverte de pâte à tarte.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci