Et si on revenait à bord du Provence ?

par Nathalie Deraspe 2 octobre 2020
nathaliederaspe

Vous vous souvenez, au printemps dernier, alors qu’on annonçait l’apparition d’une « pandémie mondiale », j’ai momentanément abandonné le navire qui me conduisait à Montréal, ou plutôt les anecdotes vécues au cours de cette traversée mémorable, pour vous parler de ma situation dans les eaux claires du Brésil. Il serait peut-être temps de clore ce voyage, non?

Ce matin, j’ai enfin l’occasion de vous faire rêver une fois de plus. Je regarde avec un brin de nostalgie les photos de mes aventures et savoure avec bonheur les souvenirs qui refont surface à chacune d’elles. Depuis longtemps, mon cerveau a décidé de conserver le meilleur de la vie et d’abandonner tout ce qui est destiné à l’empoisonner. Pourquoi s’accrocher aux douleurs de l’accouchement quand le cadeau qui en résulte dépasse tout ce qu’on peut espérer? Il en va de même pour l’expérience acquise au fil des jours.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci