Mes aïeux

par Gil Thériault 11 septembre 2020
giltheriault

Comme on peut trouver du positif en toute chose, la pandémie nous a au moins fait prendre conscience que l’on devait plus efficacement prendre soin de nos aînés. L’effarant pourcentage des décès liés au virus et provenant des CHSLD en dit long sur la place qu’occupent nos vieux sur notre liste de priorités collectives.

Je ne dis pas ça spécifiquement pour notre territoire, puisqu’on trouve encore ici un réel intérêt pour les plus sages d’entre nous. Qu’un territoire isolé et éloigné comme le nôtre nourrisse encore ce mélange de solidarité et d’humanité envers ces finissants de l’école de la vie remonte le moral.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci