La gentillesse au temps du numérique

par Hugo Bourque 24 juillet 2020
photo_hugo_2

C’est la face au vent, virée vers une ligne d’horizon en mouvement et le dos collé sur une dune de la Pointe-aux-Loups que je farfouillais distraitement mon Facebook à la recherche d’un détail de journée d’une connaissance que j’aurais malencontreusement échappé. Mon pouce glisse la vie des autres par en haut à une vitesse folle. Rien de pertinent, rien d’intéressant.

Des mots. Plein de mots. Mais surtout des maux. Plein de maux. On se plaint, on s’accuse, on se dénonce, on se prononce. Et tout ça, sans que personne ne nous demande vraiment notre avis. On s’improvise spécialistes de tout sans connaître rien en rien.

On le voit très bien ces temps-ci avec le fameux port du masque obligatoire. Soudainement, on est tous aptes à argumenter, même avec des scientifiques. Pourtant, que tu sois d’accord avec la loi ou non, ça n’intéresse à peu près personne. Dis-le si tu veux, mais de grâce, laisse ceux qui ne sont pas d’accord avec toi penser ce qu’ils veulent. Peu importe dans quelle équipe que tu es. Tu veux le porter? Porte-le. Tu ne veux pas le porter? OK, reste chez vous. Simple de même.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci