Sur une plage près de chez nous

par Hugo Bourque 17 juillet 2020
photo_hugo_2

Les Îles. Plus de trois cents kilomètres de plages. Et peu importe le petit bout qu’on choisit pour s’y échouer, le temps passé là est toujours un moment magique…

Spot trouvé, serviette éparée. Tout est prêt pour une journée rêvée. Mais le sable s’est déjà invité dans nos affaires. Le vent l’y a poussé sans trop de difficulté. Reprendre sa serviette pour l’escouer dans les airs et manger le sable en pleine face. Il souffle de quel bord, ce vent-là?

Se tortiller sur sa serviette pour se creuser un espace confortable pour le dos. Comme si le sable labouré allait se transformer en matelas coussiné. Faire le bacon. Un bout sur le ventre, un bout sur le dos. Pour s’égaliser la déprime en même temps que la peau. Un bout sur le ventre, un bout sur le dos. Se colorer le corps pour se vider l’esprit. L’esprit sain dans un corps sain devient l’esprit bien dans un corps brun. Se badigeonner comme une dinde à Noël pour ne pas sécher sous la chaleur d’un fourneau à ciel ouvert. Le sable et le foin de dune fument sous le soleil chaud d’une fin de juillet qui tape et retape jusqu’à nous faire rougir de l’intérieur. Ça sent bon… quand on est capable de faire abstraction de l’odeur de coconut des crèmes de madames à la peau jaune-orange étrange.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
1

Vous pourriez aimer également ceci