Passage vers l’archipel : la fragilité de l’entente interprovinciale…

par Adèle Arseneau 26 juin 2020
nb

Après le communiqué émis officiellement par le gouvernement du Québec le 13 juin dernier concernant les détails du passage des visiteurs vers les Îles de la Madeleine à partir du 26 juin à travers les provinces maritimes, un revirement de situation a eu lieu quatre jours plus tard.

Annoncé sans tambour ni trompette, c’est le formulaire disponible sur le site quebec.ca qui révèle que ceux qui désireront venir dans l’archipel ne pourront pas s’arrêter dormir pour la nuit dans la province du Nouveau-Brunswick, ni s’arrêter au restaurant. Seul l’essence et un simple ravitaillement alimentaire sont possibles.

Le député provincial Joël Arseneau demande au gouvernement de maintenir la pression sur le Nouveau-Brunswick afin d’obtenir un corridor de passage sécuritaire incluant la possibilité de s’arrêter une nuit pour dormir dans la province voisine. Il qualifie ce volte-face d’inquiétant et soulève le manque de sérieux du gouvernement quant à la négociation d’une entente. La route d’une douzaine d’heures entre Montréal et Souris pour un départ du traversier en après-midi risque de renverser une nouvelle fois la tendance en créant une nouvelle vague d’annulations des voyageurs.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci