Le plus grand bien

par Gil Thériault 12 juin 2020
giltheriault

J’adore les plantes.

Pendant longtemps, j’évitais même de couper des fleurs ou des arbres. Je pensais que c’était une marque de respect que de les laisser pousser sauvagement. Au fil du temps, ma vision de la chose a évolué.

Tout récemment, je faisais de l’élagage sur mon terrain. En pratiquant ce genre d’intervention, on s’aperçoit vite que de couper des branches et des arbres morts ou embarrassants, ça laisse de la place au vivant et, qu’en fait, ça améliore l’environnement des plantes.

Et ça m’a fait penser à une connaissance africaine, Ron Thomson, qui m’en a beaucoup appris sur le concept de « tough love »… une expression très difficile à traduire, mais dont le sens approximatif est d’« agir avec fermeté pour le plus grand bien ».

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci