Pour la suite du monde

par Michel Saint-Laurent 5 juin 2020
deniscormier

Rituel annuel, la pêche aux homards vient de reprendre aux Îles dans le contexte de la pandémie de la covid-19. Heureusement, à ce jour, les Îles s’en tirent très bien face à ce nouveau virus. Peu de cas déclarés et aucun décès. C’est donc le 9 mai dernier, à 5 h du matin, que la flottille des quelque 325 bateaux de pêche de ce fruit de mer des plus prisés ont largué les amarres.

Par contre, cette fois-ci, ces hommes et femmes sont partis sans trop savoir comment la crise sanitaire que nous vivons les affectera. Or, nous savons tous l’importance de cette activité pour l’économie madelinienne. Cette année, le marché sera-t-il au rendez-vous? La période de pêche sera-t-elle écourtée? Quels seront les prix accordés? Voilà autant de questions épineuses auxquelles les pêcheurs sont confrontés, en plus du vent et des vagues. Quelle sera l’effet de la « pause » économique que vit le Québec actuellement sur ce secteur économique névralgique pour la santé financière de l’archipel?

Devant cet avenir incertain, les pêcheurs madelinots ont néanmoins continué de faire ce qu’ils font depuis toujours, soit aller récolter les bienfaits qu’offre la mer. Pêcheur toute sa vie, Denis Cormier est de ceux-là. Apprenons à mieux connaître ce pêcheur de métier, doublé d’un chasseur de loup-marin.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
1

Vous pourriez aimer également ceci