Le regard des autres

par Hugo Bourque 25 octobre 2019
hugobourque2

Peu de temps après mon CÉGEP, j’ai eu une révélation sur moi-même qui m’a secoué. J’ai réalisé, à l’époque, que je me définissais seulement à travers le regard des autres.

Qu’est-ce qu’on dit de moi ?

Est-ce que je fais plaisir ?

Est-ce que je déçois ?

Jamais une question sur mon bonheur, mes envies, mes désirs. Puis, en regardant de plus près, j’ai compris pourquoi. J’ai compris comment je me suis rendu là. Je faisais de la scène, du théâtre et de l’improvisation depuis longtemps. Et plus je donnais au public ce qu’il attendait de moi, plus on en redemandait. Et plus on en redemandait, plus je me définissais à travers les yeux de ces gens-là. Je devenais le petit comique, le clown de service, le gars qui anime des soirées, un des joueurs étoiles de la ligue d’improvisation chez Gaspard. Mais pas moi. Je ne devenais jamais moi. Cela dit, je ne m’en plaignais pas non plus. J’étais très heureux là-dedans. Mais un jour, ça m’a rattrapé. J’ai réalisé que je n’étais jamais complètement moi-même avec mes amis non plus. J’avais appliqué inconsciemment le principe d’offre et de demande dans ma vie aussi. Je montrais seulement les côtés de ma personne qui allaient plaire à celle en face de moi. Ça a fait de moi quelqu’un qui, encore aujourd’hui, évite les chicanes ou les potentiels conflits parce que j’ai l’impression qu’à la moindre divergence d’opinions, on va me rejeter du revers de la main.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci