Nouvelle mobilisation citoyenne pour la protection des paysages

par Adèle Arseneau 6 septembre 2019
clotures

Un groupe de citoyens est bien motivé à protéger ce qui reste des paysages madelinots libres « d’empreintes humaines ». Le comité prenait forme mardi dernier.

C’est initialement Serge Rousseau, résident de l’archipel à mi-temps depuis trois ans, qui a lancé un cri d’alerte à quelques amis lorsqu’il s’est aperçu que le Gros Cap, situé sur l’île du Havre-Aubert, était clôturé comme une décoration sur un arbre de Noël. « Les clôtures, c’est pourles vaches! » de commenter un participant.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
1

Vous pourriez aimer également ceci