Des îles à la merci des tempêtes

par Nathalie Deraspe 26 juillet 2019
nathaliederaspe

J’ai toujours été une éponge. Pour le meilleur et pour le pire. Comment ne pas être bouleversée après avoir franchi les décombres laissés par Irma en compagnie des êtres les plus résilients qu’il m’ait été donné de rencontrer ?

La peur, je la connaissais depuis toute petite. Sans crier gare, elle s’était frayé un chemin dans le noir pour pénétrer petit à petit chaque parcelle de mon être abandonné à la nuit. Silencieuse. Sournoise. Je craignais que des mains inconnues viennent m’agripper sous mon drap froissé pour m’offrir en pâture à je ne sais quel sauvage friand de chair fraîche. Je m’endormais d’épuisement, moite d’un bout à l’autre. Le manège a repris de plus belle, et ce, jusqu’à ce que je change de couchette et que ma crainte se concrétise enfin en quelque chose de palpable : les griffes de ma sœur aînée, fâchée de devoir désormais partager son grand lit avec moi.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci