Et voler, c’est pas beau…

par Gil Thériault 3 mai 2019
giltheriault

Après avoir suggéré de cesser d’avoir des enfants pour sauver la planète, voici maintenant qu’un certain mouvement « environnemental » radical (juste « mental » serait possiblement suffisant pour le décrire) s’en prend maintenant aux vols aériens.

L’idée n’est pas totalement nouvelle puisque plusieurs articles sur ce sujet datent de 2017, mais elle fait encore la manchette de nos jours, surtout depuis la montée du mouvement suédois Flygskam (flight shame ou « honte de voler »). Au plus fort de l’intérêt, on voyait passer des titres du genre : « Pour l’amour de la planète, cessez de voyager » ou « Voler est mauvais pour la planète. Vous pouvez aider à rétablir la situation » ou encore « Vous voulez sauvez l’environnement ? Des experts disent que vous devriez cesser de voyager. »

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci