Briser le cœur de ses enfants…

par Hugo Bourque 12 avril 2019
hugobourque-featured

À l’heure où j’écris ces lignes, je suis à plusieurs milliers de pieds d’altitude, quelque part entre Québec et les Îles. Je vole vers ma terre natale pour le travail. Le mauvais côté de tout ça, c’est que dans le processus, j’ai dû briser le cœur de mes enfants. Je sais que ça fait partie de la vie et qu’ils vont s’en remettre. Après tout, on brise régulièrement le cœur de nos enfants. Pour un oui ou pour un non. Un non quand ils espéraient tant un oui ; un oui, même s’ils se cachaient derrière un non. Mais je ne suis clairement pas programmé pour faire de la peine aux gens. Surtout pas à mes enfants. Je n’ai rien de ces pères sévères appartenant à une autre époque qui se contentaient de prendre des nouvelles de leur progéniture une fois aux six mois. Je suis incapable de punir sans raison, sans permettre d’expliquer ou de s’excuser. Et dès que le pardon est accordé, béké bobo, on recommencera plus, final bâton. Et l’on passe à autre chose.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci