L’Atlantique, mon terrain de jeu

Je vous écris depuis un nouveau bateau, le troisième depuis que j’ai adopté un mode de vie nomade. Il s’agit d’un Petit Prince en acier faisant douze mètres cinquante. Du robuste, prêt à affronter les pires intempéries. Nous sommes ancrés en face de Joao Veira, qui fait partie d’un triolet d’îles au cœur des Bijagos. Cet archipel est considéré comme l’un des derniers endroits de la planète à être demeuré plus ou moins intact au passage des années. Encore de nos jours, certaines de ses îles sont vierges. En général, on y voit un voilier tous les deux ans. Le nôtre fait partie de ceux-là.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 105$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire

Vous pourriez aimer également ceci