Entre alizés et houles croisées

par Rédaction 15 février 2019
nathaliederaspe

Quand on se lance dans de grandes aventures, mieux vaut ne pas trop y réfléchir. Autrement, on pourrait croire à un élan de folie passagère qu’il faut s’empresser de chasser pour retrouver le confort de nos pantoufles.

J’ai pris conscience de l’ampleur de mon projet de voile quand je me suis retrouvée en pleine mer dans une baignoire de trente-deux pieds de long en compagnie de trois étrangers avec lesquels j’avais échangé deux mots à peine. Bien que j’eusse navigué plusieurs mois d’affilée avant d’aboutir sur un second nouveau navire en tant que bateau-stoppeuse, j’avais l’impression de franchir une étape importante de ce voyage entamé en août et j’en saisissais soudainement toute l’ampleur.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci