Au large avec trois inconnus

par Nathalie Deraspe 1 février 2019
nathaliederaspe

Le 2 février en fin d’après-midi, le Provence quittait la marina de Las Palmas. La pleine lune avait eu lieu la veille et ses effets se faisaient encore sentir. Il y avait de la fébrilité dans l’air. Le capitaine était nerveux. C’était palpable. J’allais rapidement constater à quel point l’anxiété le rongeait de l’intérieur.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci