Une âme à la mer!

par Nathalie Deraspe 24 août 2018
nat_24aout18

En délaissant la Méditerranée la barre à la main, je suis passée du statut de passagère à celui de navigatrice. L’attitude désinvolte du capitaine alors qu’on traversait le détroit de Gibraltar avait fait de moi un vrai marin. Ici, je serais tentée de dire « marine », pour rendre hommage à cette chère tante, que j’ai connue si vieille qu’elle mouillait déjà ses collants d’urine.

Le capitaine d’Igavik n’a jamais voulu me fournir d’explications à savoir pourquoi il avait préféré laisser son navire entre les mains d’une novice dans ce passage aussi stratégique que le détroit de Gibraltar. Que faisait-il terré dans son bateau? Outre les rares moments où il a pointé son nez pour constater de visu les vents coriaces que je devais affronter et où il est venu sécuriser la structure d’aluminium qui retenait le pare-soleil pour éviter que celle-ci ne s’envole, il s’est lui-même volatilisé.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
1

Vous pourriez aimer également ceci