Ancrés à la Grosse-Île!

par Nathalie Deraspe 22 juin 2018
natderaspe22juin18

Le plus spectaculaire quand on voyage en Méditerranée, c’est de constater que tel un apôtre dévoué, le soleil accompagne fidèlement notre destinée. Dans ces contrées, les gens connaissent jusqu’à trois cents jours d’ensoleillement par an. Comment ne pas se trouver bénis quand on patauge dans ces eaux-là!

Depuis notre départ, il y avait bien quelques nuages noirs qui venaient de temps à autre jeter un peu d’ombre sur le voilier. Malgré leur air menaçant, la plupart passaient sans laisser échapper une seule goutte d’eau et repartaient aussi vite qu’ils étaient apparus. Bien sûr, quelques bourrasques soufflaient ici et là pour nous rappeler qu’en mer, il faut rester alerte. Mais tant et aussi longtemps que la nuit n’était pas entrée en scène, on courait peu de risques à part les coups de soleil.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci