Des pêcheurs de homard souhaitent‭ ‬retarder la mise à l’eau

par Luc Gagnon 20 avril 2018
miseeau

Avec les températures froides et un printemps tardif, certains pêcheurs de la face nord de l’archipel craignent que le même scénario de 2016, où la mise à l’eau avait eu lieu trop tôt, ne se reproduise.

Au sortir de leur assemblée générale annuelle, les pêcheurs de la Inshore Fishermen’s Association votaient une résolution pour déposer une lettre au directeur intérimaire du bureau local du ministère des Pêches et des Océans du Canada, Cédric Arseneau, puisqu’ils contestent la date d’ouverture retenue au comité consultatif sur le homard de la zone 22, soit le 5 mai.

Le président de la Inshore, M. David Burke, maintient leur proposition de date d’ouverture au 10 mai, peu importe que ce soit un samedi ou non, comme pratiquée à l’Île-du-Prince-Édouard, où la pêche débute à date fixe chaque année. La Inshore demande donc au MPO de tenir un référendum auprès des 325 pêcheurs pour recueillir leur opinion quant à la meilleure date.

« Ils ont pris cette décision, qui est importante pour les 325, sans prendre en compte l’opinion de certains pêcheurs », affirme-t-il. « C’est le mois d’avril le plus froid qu’on n’a jamais vu. »

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
1

Vous pourriez aimer également ceci