Ce n’est qu’un début, continuons le combat!

par Michel Saint-Laurent 6 avril 2018
robertmercier

Les plus âgés parmi nous se souviendront de ce slogan, que les travailleurs et travailleuses scandaient dans toutes les grandes manifestations qui eurent lieu au Québec, dans les années 1970, principalement. À cette époque, les grands syndicats, la CEQ, la FTQ et la CSN, dirigés respectivement par les chefs charismatiques Yvon Charbonneau, Louis Laberge et Marcel Pépin, tous de fortes têtes, confrontaient souvent le gouvernement, afin de revendiquer de meilleures conditions de travail pour leurs membres dans la fonction publique. De tout temps, les syndicats ont été très présents au Québec. Encore aujourd’hui, c’est ici qu’il y a le plus de travailleurs syndiqués en Amérique du Nord, soit plus ou moins 36,3 %. À titre de comparaison, au Canada, le taux de syndicalisation est de 27,2 % alors qu’aux États-Unis, il n’est que de 10,8 %. De 2003 à 2017, Robert Mercier, récemment retraité, a été conseiller syndical pour la CSN, ici aux Îles. À ce titre, il a œuvré afin d’améliorer les conditions de travail et de vie des quelque 1400 travailleurs d’ici affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Retraçons le parcours d’un combattant.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci