Le «pot», dans tous ses états

par Michel Saint-Laurent 23 février 2018
michelstlaurent

Depuis un certain temps, le dossier hautement important (sic), pour les sociétés canadienne et québécoise, soit la légalisation du cannabis, défraye la manchette des nouvelles, quasi tous les jours. Le gouvernement libéral de Justin Trudeau, respectant une promesse faite en campagne électorale, a fait voter la loi C-45 qui, à compter du 1er juillet prochain, concrétisera la légalisation du cannabis au Canada et, par extension, la décriminalisation entourant l’usage de cette drogue dite « douce ». On pourra donc griller un bon « joint » sans risquer de se retrouver derrière les barreaux. Pour Ottawa, comme pour Québec, il s’agit avant tout par cette nouvelle loi, nous dit-on, de protéger la santé et la sécurité publique. On veut ainsi restreindre l’accès des jeunes au cannabis, faire des campagnes de prévention, mieux contrôler le produit et diminuer l’emprise du marché illégal, soit le crime organisé. Bien sûr, via les taxes appliquées, on envisage aussi des rentrées d’argent sonnant non négligeables.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci