C’est pas parce qu’on rit…

par Michel Saint-Laurent 26 janvier 2018
michelstlaurent

De toutes les contrées sur la planète, je doute qu’il y en ait une qui, jour après jour, se bidonne plus que le Québec. Au Québec, le rire est roi! Nos humoristes, par centaine, se produisent à longueur d’année, sur toutes les scènes, petites et grandes. Ils et elles ont leur propre festival, voire bientôt un deuxième. Ces professionnels du rire sont les mieux payés dans ce qu’on appelle, néolibéralisme oblige, l’industrie culturelle (sic). Je veux bien que le rire soit « le propre de l’homme », comme disait Rabelais, mais là, je pense que la dose est un peu forte!

Il y a toutes ces émissions à la télévision telles Infoman, Info, sexe et mensonges, Ici Laflaque, PaparaGilles, Like moi, Les appendices, Deux hommes en or, SNL Québec, Piment fort, Silence on joue, Le Tricheur, Les pêcheurs, et j’en passe, sans oublier Le Bye Bye, messe récurrente du jour de l’An. D’ailleurs, le 31 au soir dernier, il n’y avait à peu près rien d’autre que de l’humour à se mettre sous la dent. Et il s’en rajoute sans cesse de nouvelles. De plus, toutes ces émissions sont, impératifs commerciaux obligent, emmaillotées de publicités toutes plus abrutissantes les unes que les autres…

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci