La mer à bras le corps

par Nathalie Deraspe 21 décembre 2017
nathaliederaspe

Dehors le vent souffle. Depuis quelques jours, le temps est maussade et les températures oscillent entre dix-huit et vingt petits degrés. Le bateau tangue sous la force du vent mais le couinement des pare-battages nous rappellent que depuis près d’un mois, nous sommes coincés à quai ; un pépin de moteur nous immobilise dans les îles. On a beau voyager à voile, il nous faut un engin quand on décide de rentrer au port.

Une brise aussi fraîche qu’indomptable s’amuse à fouetter mes cheveux. Depuis la côte, j’observe la mer et compte les jours avant de pouvoir la chevaucher à nouveau. Les vagues forment des arabesques puis s’élancent en direction de la terre, insouciantes. Elles claquent une à une sur les rochers, modifiant l’onde à leur guise, tandis qu’un amas de nuages rosis par le soleil couchant assiste à la scène, impuissant.

Cela n’a pas empêché l’horizon d’embrasser le ciel dans un ultime élan, comme si cette courte étreinte allait permettre d’étirer le jour autant que ce baiser renouvelé de fois en fois depuis que le monde est monde. On s’en doute, la nuit n’en a fait qu’à sa tête. Pire encore. Puisqu’incapable ce soir-là de retrouver la lune, sa maîtresse, elle a décidé de me priver de son manteau d’étoiles. Cela m’a valu quelques frissons.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci