Célébrations

par Gil Thériault 8 décembre 2017
giltheriault

Il paraît qu’il est très commun pour chaque Occidental ayant séjourné en Afrique de développer certains traumatismes.

Mais attention, ces traumatismes ne se développent pas au contact de l’extrême pauvreté et des conditions précaires de plusieurs régions africaines. C’est plutôt au retour, lorsque l’on retourne aux conditions que l’on considère pour nous «normal» que ça frappe. Le comparatif déstabilise toujours.

Dans mon cas, l’un des stigmates de ce séjour a été (et est toujours) le gaspillage alimentaire, incluant l’eau potable. Encore aujourd’hui, chaque fois que je tire la chasse d’eau, j’hallucine d’avoir gaspillé autant d’eau potable pour évacuer mes rejets.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci