Noyer le poisson

par Gil Thériault 29 septembre 2017
giltheriault

Depuis la Commission Charbonneau, un nouveau mot a pris de l’importance dans les débats publics : lobbying.

Et il n’a pas nécessairement pris de l’importance positivement. Au contraire, il semble surtout associé à des termes peu flatteurs du genre croche, voleur, profiteur, manipulateur et tutti quanti.

Je ne veux pas ici passer des jugements de valeur sur cette profession possiblement presque aussi vieille que celle des péripatéticiennes, mais bien souligner l’errance magistrale du gouvernement provincial en cette matière.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci