Un capricorne aux Gémeaux

par Hugo Bourque 22 septembre 2017
hugobourque-featured

Depuis que je suis tout petit, j’aime les galas. Les québécois, parce que sinon, je ne m’y connais pas. Moi, si tu es un acteur américain et que tu ne t’appelles pas Brad Pitt, ça se peut que je te mélange avec un autre. C’est comme ça. Même chose pour les chanteurs américains d’ailleurs : si tu ne t’appelles pas Brad Pitt, ça se peut que je te mélange. C’est comme ça. Mais les galas québécois, j’ai toujours aimé ça. J’aime nos artistes ; j’aime nos comédiens, animateurs, humoristes, interprètes, auteurs. Je suis content pour ceux qui gagnent et je suis déçu pour ceux qui perdent.

Je me souviens particulièrement de la remise des prix Gémeaux. Je me revois m’installer devant la grosse Bertha qui nous servait de télévision chez mes parents, de mettre ça au 2 et d’attendre patiemment que ça commence.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci