Si j’avais les ailes d’un ange

par Hugo Bourque 15 septembre 2017
hugobourque-featured

Habiter sur un archipel comporte son lot d’avantages : la mer, le calme, la paix. La sainte paix. Mais évidemment, il n’y a pas que ça. Quand on vit sur une île, on a vite fait le tour, on connaît tout le monde et l’on ne passe jamais vraiment incognito. C’est pourquoi on finit à peu près tous par ressentir l’urgence de sortir de chez nous pour aller voir ailleurs ce qui se passe. Plusieurs Madelinots se paient donc une petite drive à Moncton par année. Un peu de magasinage à la Place Champlain et un brin de chiac dans l’oreille, ça te réorganise l’Acadien.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci