Mon Lucy Maud

par Hugo Bourque 26 mai 2017
hugobourque-featured

– Hugo, c’est l’heure d’se l’ver. Faut être su’l’quai d’bonne heure si on veut être sûr de monter à bord.

-Pas déjà? Me semble que j’viens d’me coucher…

Il est de bonne heure. En fait, tellement de bonne heure que même l’heure est couchée à c’t’heure-là. Évidemment, la veille d’un départ, on s’endort toujours plus tard qu’on aurait voulu. On est excité, on pense à ce qu’on souhaite faire pendant nos vacances. Ça arrive encore à 37 ans; imaginez à 7… Donc, quand le cadran sonne ou, dans ce cas-ci, quand mon père vient me réveiller, disons que la levée de corps se fait difficilement.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci