Du radicalisme… ou du bon usage des mots

par Michel Saint-Laurent 24 mars 2017
michelstlaurent

« Radicalisez-vous! »

– Alain Deneault

C’est dans son dernier ouvrage, Politiques de l’extrême centre, publié chez Lux que, par ces paroles, ce philosophe et essayiste québécois tente de secouer une certaine torpeur qui sévit au Québec aujourd’hui. Personne ne peut qualifier Alain Deneault de dangereux terroriste. Or, dans un monde en proie à toutes sortes d’idéologies, de courants de pensée, de sectarismes, de théories diverses, il est bon de savoir de quoi l’on parle et de bien connaître la définition des mots, des termes que nous utilisons, parfois sans réfléchir. Sinon, il me semble que les dérives de sens, les divagations sont faciles et qu’une juste appréciation des choses devient alors impossible. Se crée alors de la confusion dans les esprits, chacun accolant sa propre définition aux mots, le tout afin de servir une cause. Prenons, par exemple, deux mots bien à la mode de nos jours : « radicalisme et intégrisme ». Ces deux mots sont utilisés à toutes les sauces et les disparités de sens, les interprétations qu’on leur attribue font en sorte, le plus souvent, de créer davantage de confusion que d’éclairer les débats. Un peu plus de rigueur intellectuelle serait fort appréciée.

* * * * *

Pour accéder au contenu complet, abonnez-vous! Seulement 99$ taxes incluses par an.

Aucun commentaire
0

Vous pourriez aimer également ceci