Courriel: Mot de passe:
connexion
Actualité

Les Îles, terre et mer… de glace

Par Luc Gagnon

Avec l'hiver qui bat son plein, les tempêtes se succèdent et rendent les déplacements difficiles.

En mer
Le samedi 14 février au soir, après plusieurs heures de navigation dans des conditions difficiles de glaces, le CTMA Vacancier a fait demi-tour pour rentrer au port de Cap-aux-Meules.

N'arrivant pas à se frayer un chemin jusqu'au quai de Souris, le brise-glaces de la Garde côtière canadienne n'a pas pu rejoindre le navire dans les délais convenables en raison de l'épaisseur des glaces. Selon le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin, cette première est principalement due à la barrière de glaces à la Pointe de l'Est de l'Île-du-Prince-Édouard, mais aussi à la tempête qui approchait du golfe du Saint-Laurent. Les forts vents du nord-est auraient effectivement exercé une intense pression sur la Pointe, rendant toute manœuvre encore plus ardue.

M. Aucoin précise que lors du départ du mardi 17 février suivant, l'entreprise a sollicité l'assistance d'un brise-glaces, et ce, à partir de Cap-aux-Meules. Rappelons que la durée de la traverse hivernale dépasse régulièrement 12 heures en cette période de l'année. « C'est l'année la plus exceptionnelle que l'on a rencontrée à ce jour depuis le début des traverses hivernales. C'est pire que l'année passée! », d'affirmer M. Aucoin, qui ajoute que, selon les rapports de l'état des glaces des trois dernières années, comparant les mêmes dates, cette année, le couvert de glaces est très important.

Briser la glace
Le porte-parole des communications de la Garde côtière canadienne, Michel Plamondon, indique que les conditions de glaces de cette année sont tout de même moins difficiles que l'an dernier. Par contre, il fait remarquer que le secteur de la Pointe de l'Est, situé approximativement aux trois quarts du trajet de la traverse jusqu'à Souris, fait exception et où il est particulièrement difficile de circuler. « La Garde côtière est au fait de cette situation. Nous avons des brise-glaces qui sont positionnés à des endroits stratégiques où l'on peut avoir des demandes d'escorte ou de déglaçage […], mais il faut aussi comprendre que ce service sert également à fournir des informations sur la navigation, les conditions maritimes, mais aussi prévenir les inondations. » À cet égard, M. Plamondon précise que ...

Lire la suite..

Météo



Windguru

Facebook