Courriel: Mot de passe:
connexion
Actualité

CISSS des Îles : rien de garanti par Barrette

   


Par Luc Gagnon

Lors de la réunion du conseil d'administration du CSSS des Îles tenue le 9 décembre dernier, des employés ont témoigné leurs inquiétudes par rapport aux amendements au projet de loi 10, déposés par le ministre Barrette, qui reculait sur sa position de rapatrier la fonction jeunesse et celle de réadaptation aux Îles, actuellement en Gaspésie. Ces amendements concernent l'éventualité de dépatrier le service de déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement (DITED).

En effet, le président du syndicat des techniciens professionnels, Gaétan Leblanc, a questionné quelles démarches étaient prévues par le CA en réaction à ces amendements annoncés : « Nous nous sommes battus en 2001 et en 2006 pour conserver le service de DITED. Il y a des questions de fond à se poser afin d'évaluer la pertinence de ces services et ce qu'on risque de perdre s'ils sont opérés à partir de la Gaspésie […] Est-ce que le CA a une position claire là-dessus, est-ce que vous faites des pressions au député? », questionne M. Leblanc.

Selon Gaston Bourque, président du CSSS des Îles, le conseil d'administration est unanime concernant cette question et il indique que des démarches sont entamées avec le député des Îles, Germain Chevarie : « On veut préserver nos acquis et nos trois missions. On va faire toutes les démarches nécessaires pour conserver la DI, on va travailler fort pour conserver ça ici. »

Pour sa part, M. Chevarie mentionnait dernièrement à l'hebdomadaire Le Radar, dans une entrevue, qu'en définitive l'important demeure la qualité des services rendus aux bénéficiaires, mais il questionne tout de même la nécessité de rattacher l'administration des services de déficience physique, intellectuelle et jeunesse au CSSS des Îles. Il soulignait : « Pour ma part, l'important c'était de vraiment s'assurer que le CISSS était autonome aux Îles. Pour les deux autres services, ça va être à discuter et à négocier. »

Villa Plaisance
La secrétaire du CA et directrice générale du CSSS, Mme Yvette Fortier, indique que le rapport produit par la firme chargée d'analyser la viabilité du projet sous l'angle de logement social démontre la rentabilité. Le projet se concrétiserait en deux volets : trente unités en ressources intermédiaires et trente unités en ressources pour personnes âgées avec gîte et couvert. Mme Fortier affirme que le montage reste à définir, mais qu'ils excluent d'emblée l'administration de l'établissement par un promoteur privé. Plutôt, il sera possiblement légué et administré par un organisme communautaire. Elle ajoute que ce projet viendrait répondre à un besoin bien présent aux Îles dans un contexte de vieillissement de la population et qu'actuellement 60 % de la population âgée est en situation de faible revenu. Ils débuteront des démarches au début de l'année 2015 puisque l'établissement comporte des frais de maintenance évalués à 50 000 $ annuellement ...

Lire la suite..

Météo



Windguru

Facebook